Carrefour La Ville du Bois

Fermé aujourd'hui

(212 avis) Certifié par Critiz
Gazole : 1,059€
Sans Plomb 95 : 1,224€
SP 95 E10 : 1,203€
GPL-c : 0,649€
* Prix des carburants de votre magasin. 30/07/2016 à 10h46 Source: prix-carburants.gouv.fr

Mes infos pratiques

Ouvrir

Contacter

Carrefour Hypermarchés

5 rue de la Croix Saint Jacques

91620 LA VILLE DU BOIS

Tél.: 01 69 80 38 79

Contactez-nous

Votre directeur magasin

François MARTIN

Suivez nous sur

Facebook Google plus

Horaires d'ouverture

Lundi 08h30-21h30
Mardi 08h30-21h30
Mercredi 08h30-21h30
Jeudi 08h30-21h30 *
Vendredi 08h30-21h30
Samedi 08h30-21h30
Dimanche Fermé
3 € par tranche de 60 € d’achat lors de la Journée PASS

Coup de chaud pour les promos !

Il fait chaud, très chaud ! Alors direction votre magasin pour être au frais, et surtout pour profiter des bonnes affaires !

Sous le vent !

Le soleil est là, vite il est temps de vous équiper ! Nous avons tout ce qu’il vous faut pour passer l’été au frais.

Cap sur la rentrée

Jusqu’au 30 juillet, retrouvez tout ce qu’il faut dans votre magasin pour préparer la rentrée des classes en toute sérénité.

Je bouge autour de mon magasin

Photo de l'événement
Michel Nedjar, exposition : Présences
À 22.2 km
Du 15 février 2016 au 23 octobre 2016
Des poupées-journaux.

Petit-fils d’une chiffonnière des Puces, fils d’un tailleur, Michel Nedjar fabrique, dès l’enfance, des poupées de chiffons qu’il enterre. La découverte de Nuit et Brouillard, d’Alain Resnais, agit sur lui comme une déflagration. Il s’identifie aux corps des victimes ; ses premières poupées, faites de tissus trouvés dans des poubelles, qu’il plonge dans l’eau, la boue, opèrent comme des rituels de renaissance.

La très importante donation qu’il fait aujourd’hui au mahJ est l’aboutissement de longues années d’échanges qui ont débuté en 2004, lors d’un colloque sur le "schmattès" (tissu de rebut), suivi, en 2005, par la commande d’un théâtre de Pourim intitulé Poupées Pourim, qui inaugura une nouvelle phase dans son œuvre. La découverte du sens profond de la fête des sorts, qui célèbre – par l’inversion, la transgression, le rire – le sauvetage des juifs d’une extermination programmée, a été déterminante.
Photo de l'événement
Renaissance d'un chef-d'œuvre : les décors de la Chancellerie d'Orléans, exposition
À 22.1 km
Du 12 septembre 2015 au 20 septembre 2016
Lumière sur un chef-d'œuvre.

Élevé à partir de 1705 par Germain Boffrand à proximité du Palais Royal, à la demande du futur Régent, Philippe d'orléans, l'hôtel dit de la Chancellerie d'Orléans reçut dès cette époque une décoration de qualité. Habité ensuite par la famille d'Argenson, il fut rénové par Charles de Wailly dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, et fut alors considéré comme le plus raffiné des hôtels particuliers parisiens.

L'hôtel ayant été démonté au début du XXe siècle, ses décors furent conservés par la Banque de France, qui en était devenue propriétaire. Après avoir sommeillé de longues années, cet ensemble extraordinaire sera prochainement remonté au rez-de-chaussée de l'hôtel de Rohan, dans le quadrilatère des Archives nationales.
Photo de l'événement
Frédéric Bazille (1841-1870). La jeunesse de l'impressionnisme, exposition
À 21.6 km
Du 15 novembre 2016 au 05 mars 2017
La peinture d'avant-garde des années 1860.

Comment regarder l'œuvre de Frédéric Bazille, mort au combat en 1870 lors de la guerre franco-prussienne alors qu'il n'était âgé que de 28 ans ? Si ses premières toiles sont clairement celles d'un peintre en devenir, influencé par le réalisme ou son ami Monet, l'artiste a néanmoins achevé de nombreux chefs-d'œuvre, dans lesquels s'affirme progressivement son génie singulier.

Cette exposition invite ainsi à la redécouverte d'un acteur majeur, malgré sa disparition précoce, de la genèse de l'impressionnisme, permise notamment par les recherches et les études scientifique les plus récentes qui nous éclairent les méthodes de travail de Bazille, ses liens avec Monet ou Renoir et ont permis de retrouver la trace de créations considérées comme disparues, chaînons manquant d'une œuvre rare.
À partir de 12 €
Photo de l'événement
Louis Stettner, Ici ailleurs, exposition
À 22.1 km
Du 15 juin 2016 au 12 septembre 2016
80 ans de photographies.

Né à Brooklyn en 1922, Louis Stettner se lance dans la photographie à la fin des années 1930. Il découvre Paris en 1946 après avoir couvert la guerre dans le Pacifique pour l'armée américaine et passera ensuite sa vie entre la capitale française (où il vit aujourd'hui) et New York, captant la lumière dans une rue parisienne ou l'architecture des buildings américains.
La rétrospective qui lui est consacrée au Centre Pompidou couvre huit décennies de travail et de création et retrace une partie du XXe siècle. L'exposition entend raconter chronologiquement autant que stylistiquement la carrière de Louis Stettner. Elle est le fruit d'une importante donation de l'artiste au musée en 2013.
Photo de l'événement
Art contemporain - Eva Jospin - Panorama, exposition au musée du Louvre
À 21.8 km
Du 12 avril 2016 au 28 août 2016
Un panorama à l'échelle du Louvre.

Le musée du Louvre accueille l'artiste Eva Jospin au sein de sa cour carrée. Elle y présente son œuvre Panorama, conçue comme une architecture artistique travaillant sur les façades du palais. Le côté minéral de la ville, du palais et le décor du musée du Louvre se reflètent sur les parois en miroir du pavillon. Le côté végétal est à l’intérieur du panorama.

Ce Panorama rappelle les panoramas traditionnels qui ont tant attiré le public au XVIIIe siècle. Le premier panorama connu en France a été réalisé par Pierre Prévost.
L'œuvre est spécialement conçue pour la cour carrée.
À partir de 15 €