Choisir Drive ou Livraison
Carrefour conseils pour aider bébé à bien grandir

Le monde de bébé : tous nos conseils pour aider bébé à bien grandir

Carrefour Drive et notre service de courses en ligne vous simplifie la tâche– et la vie – en vous donnant accès directement depuis chez vous à une large gamme de produits entièrement dédiés à bébé

Les couches, une question de bien-être !

Avant d’être bien dans ses baskets ou de se tenir droit dans ses bottes, bébé a surtout besoin de se sentir à l’aise dans sa couche. Entre 0 et 2 ans et demi, votre enfant en « usera » environ une tonne ! Autant vous dire que la mise au sec des fesses de votre petit comptera parmi vos dépenses principales jusqu’à ce qu’il soit en âge de s’en passer, de jour comme de nuit. Il s’agit donc de bien les choisir afin d’assurer le meilleur confort à votre bambin. Or, que ce soit chez Pampers, Huggies, Carrefour Baby, Carrefour Baby Eco Planet ou Love & Green, tout est une question de poids, plus que d’âge. Un peu comme en boxe avec ses poids mouches, poids plumes et poids lourds, les marques de couches bébé classent leurs modèles par taille, de 1 à 5, en fonction de la corpulence de l’enfant :

• Taille 0 : de 1 à 2.5 kg (taille micro nouveau-né) • Taille 1 : de 2 à 5 kg (naissance à 2-3 mois) • Taille 2 : de 3 à 6 kg (naissance à 3-4 mois) • Taille 3 : de 4 à 9 kg (3 mois à 10 mois) • Taille 4 : de 7 à 18 kg (6 mois à 3 ans ou plus) • Taille 4+ : de 9 à 20 kg (plus de 10 mois)

La propreté

Arrivera le moment pour votre chérubin de se lancer sur les chemins de la propreté. Des chemins plus ou moins sinueux qui le mènerontjusqu’au pot. Rassurez-vous, vous ne serez pas seuls dans cette épreuve. Votre bébé et vous pourrez compter sur le soutien des couches culottes, ou couches d’apprentissage. On les appelle Pull-Ups chez Huggies, Pants chez Pampers ou tout simplement Culottes chez Carrefour Baby (tailles 4,5 et 6). Pourquoi « couches culottes » ? Parce qu’elles s’enfilent très facilement,comme des vrais sous-vêtements. Une fois usées, elles se retirent tout aussi aisément en se déchirant sur le côté. Un système que l’on retrouve dans les différentes gammes de culottes de bain : des maillots de bain jetables destinés à assurer les arrières de bébé en cas de sortie en mer ou à la piscine. Enfin, pour les cas d’énurésie nocturne (ou syndrome du « pipi au lit ») chez les plus grands (plus de 5 ans), il existe une gamme de sous-vêtements de nuit jetables (les Pyjama Pants de Carrefour Baby ou les Dry Nites de Huggies) qui, ultra-discrets sous le pyjama, permettent à votre enfant de passer une nuit tranquille, bien au sec.

Le soin au quotidien

Le soin au quotidien

La toilette de bébé, c’est un peu comme le « lever du roi », un de ces moments auxquels tout le monde veut assister. Car, s’il est évidemment indispensable d’assurer au quotidien une bonne hygiène à bébé, c’est aussi l’occasion pour les parents de profiter d’un instant de douceur particulier. Vous vous sentirez sans doute un peu désemparé au début mais vous prendrez vite vos marques. Aussi fragile qu’il soit, bébé n’est pas en sucre pour autant.Simplement, contrairement à l’adulte, sa peau est plus délicate, plus sèche, plus réactive. Il s’agit donc de choisir des produits de toilette adaptés.Vous n’aurez que l’embarras du choix, les marques redoublant d’inventivité en la matière : de Mixa Bébé à Carrefour Baby en passant par Bébé Cadum, Biolane, Nivea Baby ou Corine de Farme.

Pour le bain

Pour le bain

Favorisez des produits doux et respectueux de l’épiderme de bébé. Jusqu’à sept mois, le gel lavant « 2 en 1 » pour corps et cheveux, sans savon et sans parabènes,est une bonne option. Et en général, mieux vaut« sans » qu’ « avec » : sans savon, sans parabènes mais aussi sans colorant, sans parfum, sans alcool, sans huiles essentielles... Lavez votre bambin à la main, au gant de toilette ou avec une éponge bébé. Pour éliminer les croûtes de lait ou, tout simplement, quand les cheveux se feront plus longs, associez à votre gel lavant un shampoing doux. Lors de vos déplacements,optez pour un lait de toilette hypoallergénique.

A la sortie du bain

Bien séché et détendu, votre enfant est prêt pour un éventuel (et court) massage à la crème hydratante ou à l’huile d’amande douce. Sans doute un peu moins agréable mais indispensable : le nettoyage des oreilles à l’aide d’une mèche de coton ou d’une compresse humide. Jamais de coton-tige, ou alors un modèle sécurisé, spécial bébé, pour éviter de lui faire mal en cas de mouvement brusque. Pensez également à nettoyer son nez soit à l’aide d’une mèche de coton imbibée de sérum physiologique soit en instillant directement le sérum dans chaque narine, la tête de bébé inclinée sur le côté. Et en cas d’encombrement plus sérieux, le mouche-bébé sera alors d’un grand secours.

Soins de change

Vous changerez votre bébé de 6 à 10 fois par jour. Donc, autant avoir tout à portée de main : des carrés de coton associés à de l’eau nettoyante ou micellaire ou à du liniment oléo-calcaire naturellement hydratant. Autre solution encore, les lingettes pour bébé : moins écologiques, elles s’avèrent néanmoins très pratiques lorsque vous êtes en vadrouille avec votre enfant. Gardez également sous la main une crème de soin hydratante et réparatrice en cas d’éventuelles rougeurs et d’irritations des fesses. Sinon, sans problèmes dermatologiques majeurs, un peu de talc peut faire l’affaire.

Quel lait pour bébé ?

Ses premiers repas, c’est dans vos bras que bébé les prendra. Dans ceux de maman, dans un premier temps, si vous avez choisi l’allaitement. A ce sujet, les coussinets d’allaitement peuvent se révéler très pratiques pour éviter de petits mais gênants désagréments. Sinon, aucun problème, le lait maternisé (ou lait infantile) viendra très bien se substituer au lait maternel et couvrir les besoins nutritionnels de votre petit glouton. Que ce soit chez Guiguoz, Gallia, Carrefour Baby, Nidal, Milumel et autre Candia, ce lait maternisé est classé en fonction de l’âge et des besoins spécifiques de bébé.

• Lait 1er âge, de 0 à 6 mois : proche du lait maternel, faible teneur en protéines • Lait 2e âge (ou lait de suite), de 6 à 12 mois : adapté aux débuts de la diversification • Lait de croissance, de 1 à 3 ans : riche en fer et en vitamines

Ces recommandations ne sont évidemment pas rigides. Vous pouvez très bien, par exemple, passer au lait 2e âge à partir de 4 mois si vous avez commencé la diversification alimentaire. Pour le passage du lait de croissance au lait de vache classique, consultez votre pédiatre.

Un biberon adapté à chaque âge

Un biberon adapté à chaque âge

Qui dit lait, dit biberon... En verre ou en plastique, sa contenance varie là aussi en fonction de l’âge et des besoins de bébé.

• 150 ml : des petits modèles utiles pour les premiers repas, les jus de fruits ou l’eau
• 240 ml : le « classique », de 0 à 9 mois
• 330-350 ml : grands modèles pour grands mangeurs, indispensables pendant la diversification alimentaire

Et qui dit biberon, dit tétines... Assurez-vous qu’elles soient compatibles avec votre modèle de biberon. Parfois en latex, elles sont le plus souvent en silicone. L’avantage ? Leur neutralité : transparentes, sans goût ni odeur. Leur forme et leur débit (ou vitesse)évoluent en fonction de l’âge de bébé (naissance, 6 mois...) et de ses besoins énergétiques. Une tétine « naissance » ne conviendra plus dès lors que vous introduirez– sans excès – des céréales infantiles 1er âge (sans gluten) et 2e âge (avec gluten à partir du 6e mois) ou des céréales lactées prédosées. Il existe en outre des modèles de tétines spécifiques anti-colique et anti-hoquet.

L'art de la diversification

Arrivera le temps où bébé ne se satisfera plus de ses traditionnelles « doses » de lait, même enrichies en céréales. Il voudra plus, comme inexorablement attiré par les voies de la diversification alimentaire ! Généralement, elle a lieu entre 4 et 7 mois et devra se faire sans précipitation, au rythme de l’enfant. Entre petits pots, compotes et plats cuisinés, Blédina, Blédichef et Blédîner, Naturnes et Nestlé P’tit Souper ou encore Carrefour Baby pourront alors vous aider à apporter de la variété à l’alimentation de votre enfant. Vous trouverez même des petits pots gastronomiques Carrefour Baby, avec des recettes élaborées par Ghislaine Arabian. Par ailleurs, vous l’avez remarqué, le bio est partout : vous ne serez donc pas surpris de le trouver également en force dans le « monde de bébé » à travers toute une gamme de repas, desserts et goûters estampillés « biologiques » comme Hipp Biologique, Good Goût ou Carrefour Babybio.

Allez-y en douceur au départ, en n’introduisant jamais plus d’un aliment (un légume, un fruit) par jour afin de laisser le temps à bébé de bien les identifier. C’est la clé d’un éveil du goût réussi. Commencez par des légumes pauvres en fibres (carottes, haricots verts, potirons ou poireaux) et des fruits mixés (pomme, banane, pêche ou poire). A partir du 6e ou 7e mois,viandes (poulet, dinde, veau, bœuf), poisson blanc (colin, cabillaud...) et œufs durs peuvent entrer en scène. Le 8e mois, c’est l’arrivée des féculents (riz, pâte et semoule) et du fromage (pasteurisé). Au 10e mois, votre enfant peut commencer à manger des morceaux fondants de légumes. En dessert, proposez-lui des laitages « spécial bébé » (yaourts, fromage blanc, petits-suisses). Astuce : pensez aux yaourts nature classiques, moins sucrés que ceux pour bébé. Au 12e mois, bébé mange de tout ou presque. Il est l’heure pour lui de passer à table et pour vous de le pourvoir en cuillère souple, petite fourchette, verre d’apprentissage et bavoir.