Colorez vos bijoux !

Les pierres fines rendent éclatants et lumineux les bijoux qu'elles sertissent. Entre améthyste et topaze, votre cœur balance ? Quelques conseils pour vous décider… Les gemmes : j'aime !

Comprendre les pierres fines

L'appellation "pierres fines, pierres précieuses" désigne toutes les gemmes minérales transparentes : aigues-marines, topazes, chrysobéryls, tourmalines, améthystes, zircons, opales… Pour recevoir le nom de gemme, un minéral doit répondre à plusieurs critères de dureté, d'éclat, de transparence, mais aussi de couleur et de rareté.

La dureté

Elle correspond à la résistance qu'un minéral oppose à la rayure. Elle se mesure sur une échelle de 1 à 10. La plupart des pierres fines se placent dans la partie supérieure de cette échelle : caractérisées par une forte résistance à l'usure, elles bénéficient d'une grande longévité.

L'éclat et la transparence

L'éclat dépend de l'intensité de la réflexion de la lumière sur la surface du minéral : plus la lumière se réfléchit, plus l'éclat est fort. Ce pouvoir varie selon les espèces minérales. La transparence, elle, dépend du degré de cristallisation du minéral et de sa pureté.

Que vous penchiez pour la sobriété, l'originalité ou l'éclat des couleurs, vous trouverez la pierre qui vous convient !

Du rose lilas au violet sombre : l'améthyste

  • Variété de quartz (cristal de roche très solide), la palette de teintes de l'améthyste s'étend du rose lilas au violet sombre.
  • Les plus belles pierres se trouvent dans les cavités des roches d'origine volcanique, au Brésil, en Uruguay et à Madagascar.
  • Elle se taille en facettes, selon une forme ronde, ovale, carrée, rectangulaire ou en cabochon (dôme).

Entretien : peu fragile, l'améthyste demeure toutefois sensible à la chaleur intense et aux violents écarts de température.

Le saviez-vous ?

Pour éviter que les bijoux ne se rayent au contact les uns des autres, il convient de les protéger individuellement. Chaque pièce doit être rangée dans son écrin ou dans un compartiment séparé du coffret à bijoux.

Du clair au jaune soleil : la citrine

  • De la même famille minéralogique que l'améthyste, la citrine présente toutes les nuances de jaune : " vin de Madère ", clair ou citron, auquel elle doit son nom ("citrus" en latin).
  • Le plus grand gisement se trouve au Brésil mais on la rencontre également à Madagascar et au Sri Lanka.
  • La citrine se taille sous toutes les formes.

Astuce

Pour qu'elles conservent tout leur éclat, nettoyez vos pierres régulièrement dans une eau tiède savonneuse, avant de bien les essuyer avec un tissu doux.

De l'olive au vert foncé : le péridot

  • Parfois appelé "olivine" à cause de sa couleur vert olive, le péridot varie du vert-jaune léger au vert foncé.
  • Les gisements de l'île Zebirged en mer Rouge (d'où provenait essentiellement le péridot) arrivent aujourd'hui à épuisement. On exploite désormais cette pierre au Myanmar, en Chine et au Vietnam.
  • Cette pierre s'accorde idéalement à vos accessoires d'inspiration bohème.

Entretien : le péridot se révèle moins dur que le quartz : donc attention aux rayures ! Il reste par ailleurs sensible aux chocs thermiques et aux produits acides.

Du bleu, rien que du bleu : la topaze bleue traitée

  • On utilise la topaze incolore, après un traitement par irradiation, pour obtenir la palette des bleus. Sans aucun danger pour l'homme, cette pierre se commercialise avec l'appellation " traitée ".
  • Elle provient du Brésil, du Sri Lanka, du Myanmar et de Russie.
  • Elle se taille sous toutes les formes, même si l'ovale permet de la mettre particulièrement en valeur. Son indice de réfraction élevé lui confère une brillance bien supérieure à beaucoup d'autres pierres.

Entretien : la topaze s'avère résistante mais peut s'égriser en cas de frottement et reste sensible aux chocs thermiques.

Bon à savoir

Portées à la lumière intense du soleil ou dans un salon de bronzage, certaines pierres peuvent pâlir. Dans ces conditions, mieux vaut les retirer.