Protéger un organisme vivant des nuisibles ne doit plus seulement reposer sur l’usage systématique de pesticides chimiques: des alternatives plus douces et naturelles existent pour en réduire leur emploi.

Pourquoi privilégier les cultures avec moins de pesticides chimiques ?

La nature fournit déjà de nombreuses ressources pour traiter les ravageurs dans les cultures : elles sont plus douces pour les espèces et meilleures pour l’environnement.

Le terme «pesticides» regroupe les substances chimiques ou naturelles utilisées principalement pour protéger les plantes, les récoltes ou détruire les espèces indésirables comme les insectes ravageurs (insecticides), les mauvaises herbes (herbicides), les champignons (fongicides).

Synonymes de progrès pendant de nombreuses années car permettant d’obtenir des récoltes régulières, en quantité suffisante, les pesticides sont désormais pointés du doigt à cause de leur impact sur l’environnement.

Aujourd’hui, on évalue mieux la contribution des pesticides à certaines problématiques, comme tout organisme vivant, les plantes et les cultures sont sujettes à des maladies et parasites qui les agressent. Pour contrer ces maladies, des alternatives aux pesticides chimiques se développent.

Au fur et à mesure des études scientifiques et des alertes, des pesticides sont progressivement interdits du fait de leur nocivité constatée, quand d’autres restent simplement sous surveillance du fait des doutes qui persistent.

Comment réduire et supprimer les pesticides chimiques?

Respecter les écosystèmes et s’appuyer sur les principes naturels.

L’agro-écologie apporte des solutions alternatives aux pesticides chimiques : par exemple, la confusion sexuelle qui désoriente les insectes ravageurs qui ne peuvent alors pas ou peu se reproduire, par l’introduction de ce qu’on appelle des auxiliaires de cultures (comme les coccinelles qui se nourrissent de pucerons), ou encore la stimulation des défenses naturelles des plantes avec la phytothérapie.

D’une manière générale, l’agro-écologie s’appuie sur les mécanismes de la nature pour mieux produire. C’est une modification majeure des cadres de pensée, des savoirs et des pratiques, pour mieux produire en tenant compte de la dimension écologique, économique et sociale.

Quelle solution propose Carrefour ?

Les méthodes naturelles sont connues et appliquées depuis longtemps chez Carrefour.

Dès 1992, il y a 25 ans, Carrefour a lancé les Filières Qualité Carrefour (FQC), dont l’un des engagements était justement la suppression et la réduction au strict minimum de pesticides chimiques.

Aujourd’hui, chez Carrefour, en utilisant les solutions des méthodes naturelles dans nos filières FQC, nous souhaitons aller plus loin avec nos producteurs, en supprimant des familles complètes de pesticides chimiques.

Par exemple, 100% des Fruits et Légumes FQC ne subissent aucun traitement chimique après récolte.

Pourquoi tout le monde ne fait pas ça ?

Un partenariat avec les professionnels.

Il faut du temps pour développer les connaissances et transformer les pratiques. Il faut  innover et  trouver des alternatives aux pesticides chimiques, tester leur efficacité, leur sécurité, les bénéfices, et réussir la mise en place de ces pratiques dans les exploitations des producteurs. Il  faut former les agriculteurs à ces nouvelles techniques et leur permettre une bonne valorisation de leur production.

C’est tout l’objet de nos Filières Qualité Carrefour lancées en 1992. Dans notre recherche du goût et de l’authenticité, nous sommes allés à la rencontre de producteurs, hommes et femmes passionnés par leur métier, au savoir faire reconnu, qui mettent avec constance toutes leurs compétences et leur expertise au service de la qualité et du goût de leurs produits.

Les cahiers des charges des produits Filière Qualité Carrefour ont été élaborés avec le souci permanent d’assurer à nos produits la meilleure qualité et le meilleur goût.

Plus de 80 produits issus de nos filières perpétuent la tradition du terroir grâce à leur qualité exceptionnelle et à leur spécificité.

C’est ce que nous avons fait avec nos tomates FQC cultivées en pleine terre sans herbicides et le kiwi FQC cultivé sans insecticides.

Nous menons d’autres tests avec nos producteurs sur d’autres filières pour supprimer d’autres pesticides chimiques par exemple pour la fraise, la pomme, la pomme de terre, la pêche, la nectarine . . .

Plus ça sera sain, plus ça sera bon et au bon prix, plus vous serez exigeants et plus les autres distributeurs suivront. Quand la qualité alimentaire progresse, le monde va mieux et vous aussi.

Petit à petit, on peut tout changer.

Nos autres engagements

1/7

Pour une réduction des additifs alimentaires

Dès 1999, le principe de précaution a prévalu pour Carrefour. Aujourd’hui, nous avons supprimé strictement dans nos produits l’utilisation de 60 additifs alimentaires soumis à controverse.

Je découvre >

2/7

Pour un usage raisonné des antibiotiques

Nous élargissons notre démarche sans traitement antibiotique au veau et au lapin, comme nous l’avons déjà fait pour le poulet, le porc, les oeufs, le saumon et les crevettes dans nos filières FQC.

Je découvre >

3/7

Pour une offre bio toujours plus accessible

Carrefour est le 1er distributeur généraliste du bio en France*, et propose 1800 produits sous ses marques « Carrefour BIO », « TEX BIO » et « TEX HOME BIO ».

Je découvre >

4/7

Pour une pêche responsable

En 2006, nous avons lancé une gamme issue de la pêche responsable. Cette démarche vise à pouvoir continuer à pêcher les produits de la mer dans le respect des ressources naturelles.

Je découvre >

5/7

Pour des produits sans OGM

En 1999, nous avons supprimé les OGM de tous les produits Carrefour. En 2010, nous avons été la première enseigne à mettre en place l’étiquetage « Nourri sans OGM (<0,9%) » .

Je découvre >

6/7

Pour garantir le bien-être animal

En 2017, nous renforçons notre engagement en lançant une démarche de certification sur le bien-être animal en partenariat avec les éleveurs, une ONG (Wellfarm) et un organisme certificateur indépendant.

Je découvre >

7/7

Pour une alimentation variée et équilibrée

En 2015, pour donner le choix aux consommateurs de varier leurs habitudes alimentaires, nous avons été le 1er distributeur français à lancer sa gamme végétarienne « Carrefour Veggie ».

Je découvre >

*Etude Nielsen de parts de marché valeur du Groupe Carrefour (Carrefour et Carrefour Market) - données du Panel Homescan sur le BIO (Produits de grande consommation hors produits frais à poids variables et vins tranquilles) du 28/12/2015 au 25/12/2016 sur le périmètre Hypermarché, Supermarché et Hard discount (hors Drive).