Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons
Meilleur chaque jour

Pour des produits sans OGM

La culture des OGM fait peser des risques irréversibles sur l’environnement, la faune et la flore.

Pourquoi privilégier les cultures sans OGM ?

Des bénéfices quasi-inexistants pour le consommateur.

Si la culture des premiers OGM végétaux en 1996 a suscité une espérance en termes d’augmentation de la production agricole d’espèces comme le soja ou le maïs, de nombreuses études ont depuis démontré qu’ils soulèvent également de nombreux problèmes : le fait que les insectes résistent de plus en plus aux OGM insecticides, la perte d’efficacité des désherbants totaux (les plus utilisés)…

Les Plantes Génétiquement Modifiées font aujourd’hui peser sur l’environnement et toute la chaîne alimentaire des risques potentiellement irréversibles : réduction de la biodiversité, altération des cultures conventionnelles ou biologiques, confiscation du vivant à travers des semences brevetées… pour des bénéfices quasi inexistants.

Quelles solutions pour adapter notre agriculture aux enjeux de demain, sans recourir aux OGM ?

Les nouvelles pratiques agricoles améliorent aussi bien les performances des grandes cultures.

La sélection classique de nouvelles variétés adaptées au milieu et au climat dans lesquels elles sont cultivées permet d’améliorer constamment les performances de ces grandes cultures.

Le développement de l’agriculture biologique et les nouvelles pratiques de culture qu’elle apporte, y compris dans l’agriculture conventionnelle, permettent de se dispenser d’implanter des transgènes* et de recourir aux biotechnologies débouchant sur la création d’OGM dont on ne maîtrise pas encore les impacts à long terme.

Enfin, la production alimentaire à l’échelle de la planète est suffisante pour nourrir la population (sous réserve d’une meilleure répartition de l’alimentation à l’ensemble de ses habitants) et de lutter à grande échelle contre le gaspillage alimentaire.

*Un transgène est la séquence isolée d'un gène, transférée d'un organisme à un autre, lors de la mise en œuvre de la transgenèse

Quelle solution apporte Carrefour ?

Le principe de précaution avant tout.

Face à l’absence de certitudes scientifiques, l’existence de risques non maîtrisés et d’impacts irréversibles, Carrefour a choisi depuis 1996 d’appliquer le principe de précaution en proposant à ses clients une alternative crédible avec des produits à marque Carrefour excluant les OGM. Le 1er janvier 1999, tous les OGM et dérivés étaient enlevés des produits alimentaires Carrefour.

En cohérence avec la politique d’exclusion des OGM définie pour l’alimentation humaine, Carrefour a étendu sa démarche à l’alimentation animale fin 1998.

En 2010, nous avons été la première enseigne à mettre en place l’étiquetage « Nourri sans OGM (<0,9%) » qui vous permet de détecter en un coup d'œil et sans ambiguïté plus de 300 références issues d'animaux nourris sans OGM.

Carrefour a été le premier à initier cette démarche originale et très contraignante à l’époque, et qui a, depuis, servi de modèle pour l’ensemble de la distribution.

Pourquoi tout le monde ne fait pas ça ?

Quand tout le monde va dans le même sens, les résultats sont positifs.

Il faut du temps pour changer un système de production : mettre en place des filières spécifiques, s’assurer de leur traçabilité, trouver les solutions de substitution, accompagner les agriculteurs et les industriels en leur proposant de se tourner vers des alternatives aussi productives…

Chez Carrefour, avec l’aide des industriels, nous avons identifié dans la composition de chaque produit de nos marques les ingrédients et les additifs susceptibles de contenir des OGM. Les ingrédients dérivés d’OGM ont été substitués par des produits pour lesquels les manipulations génétiques ne sont pas autorisées.

De nouvelles recettes ont été ainsi élaborées et systématiquement testées auprès des consommateurs pour s’assurer qu’elles étaient au moins autant appréciées que les recettes originales.

Dans le cas où la substitution n’était pas possible pour des raisons techniques, nous nous sommes attachés à garantir la traçabilité de l’ingrédient depuis son origine. Nous avons demandé à nos fournisseurs de procéder à des analyses régulières pour les espèces végétales ou leurs dérivés pouvant provenir d’OGM entrant dans la composition des produits de marque Carrefour. Neuf produits ont ainsi été retirés de la vente car ni la substitution, ni la traçabilité n’étaient possibles.

Plus ça sera sain, plus ça sera bon et au bon prix, plus vous serez exigeants et plus les autres distributeurs suivront. Quand la qualité alimentaire progresse, le monde va mieux et vous aussi.

Petit à petit, on peut tout changer.

Nos autres engagements

1/7

Pour une réduction des additifs alimentaires

Dès 1999, le principe de précaution a prévalu pour Carrefour. Aujourd’hui, nous avons supprimé strictement dans nos produits l’utilisation de 60 additifs alimentaires soumis à controverse.

Je découvre >

2/7

Pour des cultures avec moins de pesticides chimiques

Dès 1992, Carrefour a lancé les Filières Qualité Carrefour (FQC), dont l’un des engagements était justement la suppression et la réduction au strict minimum de pesticides chimiques.

Je découvre >

3/7

Pour un usage raisonné des antibiotiques

Nous élargissons notre démarche sans traitement antibiotique au veau et au lapin, comme nous l’avons déjà fait pour le poulet, le porc, les oeufs, le saumon et les crevettes dans nos filières FQC.

Je découvre >

4/7

Pour une offre bio toujours plus accessible

Carrefour est le 1er distributeur généraliste du bio en France*, et propose 1800 produits sous ses marques « Carrefour BIO », « TEX BIO » et « TEX HOME BIO ».

Je découvre >

5/7

Pour une pêche responsable

En 2006, nous avons lancé une gamme issue de la pêche responsable. Cette démarche vise à pouvoir continuer à pêcher les produits de la mer dans le respect des ressources naturelles.

Je découvre >

6/7

Pour garantir le bien-être animal

En 2017, nous renforçons notre engagement en lançant une démarche de certification sur le bien-être animal en partenariat avec les éleveurs, une ONG (Wellfarm) et un organisme certificateur indépendant.

Je découvre >

7/7

Pour une alimentation variée et équilibrée

En 2015, pour donner le choix aux consommateurs de varier leurs habitudes alimentaires, nous avons été le 1er distributeur français à lancer sa gamme végétarienne « Carrefour Veggie ».

Je découvre >

*Etude Nielsen de parts de marché valeur du Groupe Carrefour (Carrefour et Carrefour Market) - données du Panel Homescan sur le BIO (Produits de grande consommation hors produits frais à poids variables et vins tranquilles) du 28/12/2015 au 25/12/2016 sur le périmètre Hypermarché, Supermarché et Hard discount (hors Drive).