Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Comment connaître sa taille de soutien gorge ?

Savez-vous que la plupart des femmes ne connaissent que très mal leur taille de leur soutien-gorge ? Vous en faites partie ? Nous faisons le point pour vous ici, afin que vous ne vous trompiez plus pendant votre shopping lingerie !

Connaître sa vraie taille de soutien-gorge, c’est essentiel, mais pas toujours évident. Entre les différences de tailles d’une marque à une autre, les équivalences entre les tailles, et les bouleversements hormonaux réguliers dans la vie d’une femme, il est nécessaire de recalculer assez souvent son tour de poitrine. Voici un guide pour ne plus vous tromper lors de votre prise de mesure, et être sûre de faire le bon choix dans l’achat de votre soutien-gorge.

Prendre ses mesures pour connaître sa taille de soutien-gorge

Munissez-vous d’un mètre-ruban (ou mètre de couturière) et prenez deux mesures : une en plaçant le mètre juste en dessous des seins et une qui fait le tour de votre buste en prenant dans la boucle de votre mesure la pointe de vos tétons. La première mesure vous donnera votre tour de buste, que vous arrondirez à la taille la plus proche (si vous faites 92 cm, votre taille sera le 90, par exemple). Pour connaître votre bonnet, soustrayez votre première mesure à la seconde. Plus la différence est importante, plus votre bonnet sera grand :

  • Bonnet A : différence de 13 cm

  • Bonnet B : différence de 15 cm

  • Bonnet C : différence de 17 cm

  • Bonnet D : différence de 19 cm

  • Bonnet E : différence de 21 cm

  • Bonnet F : différence de 23 cm  

Si votre tour de poitrine est de 101 cm et celui de votre buste de 86 cm, vous ferez donc un 85 C.

Quelle forme de soutien-gorge pour quelle forme de poitrine ?

Les soutiens-gorges, c’est comme les vêtements et les accessoires : toutes les formes ne vont pas à toutes les morphologies ! Mais quand on parle de soutien-gorge, il faut aussi prendre en compte le tour de poitrine afin de lui assurer un bon maintien !

  • Le soutien-gorge à armatures : classico-classique du genre, il s’adapte à toutes les tailles de poitrines.

  • Le push-up : parfait pour mettre en avant les poitrines en manque de générosité.

  • Les triangles : il est idéal pour les petites poitrines, car il est à la fois sexy et simplissime.

  • Le balconnet va lui aussi à toutes les poitrines : grâce à ses armatures, il soutient les fortes poitrines, et son décolleté met en avant les petites.

  • Le soutien-gorge bandeau, s’adresse lui aussi aux poitrines menues. Celles qui auront plus d’un bonnet C devront les remonter sans cesse.

  • La forme corbeille mettra en avant les seins de taille moyenne (bonnets B et C), grâce à son décolleté pigeonnant.

Petites astuces en vrac pour bien choisir son soutien-gorge

Enfin, au moment d’acheter votre soutien-gorge, suivez ces quelques conseils pour être sûre de ne pas regretter quelques temps après l’achat de votre lingerie :

  • Si vous avez une poitrine de taille moyenne ou généreuse, choisissez un modèle avec des bretelles assez larges. Les bretelles fines auront tendance à vous scier les épaules, et ne dureront pas longtemps.

  • Lorsque vous essayez un soutien-gorge, essayez de passer deux doigts entre votre dos et votre soutien-gorge. Si l’espace entre les deux est trop lâche, c’est que le modèle est trop grand.

  • Si les armatures vous font mal, c’est que vous n’avez pas pris la bonne taille, car vous n’êtes pas censée être gênée par celles-ci.

Prête pour votre prochain shopping lingerie ?