Bernard Rouxel

Partenaire de la démarche Filière Qualité Carrefour depuis 1996, il a opté pour la qualité, en multipliant les efforts pour améliorer la protection animale et la préservation de l'environnement.

COMMUNE DE PLÉNÉE-JUGON

Les trois étapes-clé de la qualité :

  • Des animaux sélectionnés pour la qualité de leur viande
  • 170 jours d'élevage après le sevrage
  • Une alimentation contrôlée, sans OGM (<0,9%)

Bernard Rouxel, comme tous les partenaires de la démarche Filière Qualité Carrefour, s’engage à garantir des produits savoureux à la qualité constante. Les conditions d'élevage des porcs font donc l'objet d'un suivi très précis. Ils sont élevés en groupe dans un espace collectif où l'on veille à les maintenir en pleine forme. « Nos locaux sont propres, ventilés et lumineux » confirme Bernard Rouxel. « Nous leur garantissons un espace suffisant et faisons très attention à l'hygiène. C'est très important car cela limite les risques sanitaires et donc le recours aux médicaments. »

Pour produire une viande goûteuse, Bernard Rouxel porte une attention particulière à l'alimentation. Les animaux sont nourris d'aliments complets, à base de céréales et d'oléoprotéagineux garantis sans OGM (<0,9%). « Nous respectons scrupuleusement le cahier des charges » assure l'éleveur, « et contrôlons les rations pour que chaque animal pèse entre 115 et 120 kilos et que sa viande ne soit pas trop grasse ».

Avant leur départ pour l'abattoir au bout de 170 jours, les porcs sont mis à jeûn pendant quelques heures. « C'est une étape très importante pour la qualité de la viande et des abats. »

Dans le respect des engagements Filière Qualité Carrefour, Bernard Rouxel porte une attention particulière à la préservation des ressources naturelles et la protection animale. Pour limiter au maximum le stress des animaux, ils sont douchés avant leur départ pour l'abattoir. « Cela les détend » affirme t-il. « Et le transport dont la durée est limitée est réalisé par un professionnel formé à la conduite des animaux. » En parallèle, l'éleveur multiplie ses efforts pour valoriser le lisier produit par ses cochons.