Dépassez les petits maux de l’allaitement

Quel plaisir d’allaiter son tout-petit ! Cette relation « peau à peau », qui se met en place dès la naissance, vaut bien les petits maux de l’allaitement. Nos conseils pour les dépasser, en douceur.

La montée de lait : des seins volumineux

Le saviez-vous ? La montée de lait a lieu, en général, le 3ème jour qui suit la naissance de votre enfant. Vos seins se tendent, deviennent chauds et volumineux. Pour le plus grand plaisir de votre nouveau-né avide de téter ! Conséquence ? Les engorgements mammaires sont fréquents ! Ces inflammations se manifestent généralement par une tension douloureuse de votre poitrine et la présence d’une ou de plusieurs petites boules. Il se peut même que votre bout de chou éprouve des difficultés à tirer son lait. Pas de panique ! Dès les premiers signaux, massez vos seins sous la douche en orientant la pression vers le mamelon pour les désengorger et faites téter votre bébé le plus souvent possible. L’usage du tire-lait est efficace pour évacuer un trop-plein de lait. Mais gare à la stimulation de lactation qu’il induit ! Quoi qu’il en soit, votre canal lactifère peut être bouché, alors ne laissez pas la situation s’aggraver. Votre sage-femme est présente à vos côtés pour vous guider à chaque étape de l’allaitement.

Les petites crevasses ne sont pas une fatalité

Quelle maman allaitante n’a jamais été confrontée à l’apparition de ces petites entailles sensibles situées sur les mamelons ? Si elles apparaissent habituellement en début d’allaitement, celles-ci peuvent aussi se manifester à tout moment. Pour les éviter, assurez-vous que la bouche de votre tout-petit soit bien positionnée sur l’aréole de votre sein. Dès que les crevasses surviennent, pensez à laver consciencieusement votre poitrine après chaque tétée et appliquez un baume d’allaitement pour soulager vos tétons. Si la douleur est trop vive, vous pouvez utiliser un tire-lait ou des bouts de sein ou « téterelles » en attendant. Ces morceaux de silicone s’appliquent sur le mamelon et permettent l’écoulement du lait grâce à de petits trous. Veillez à ne les utiliser qu’occasionnellement pour ne pas habituer votre petit vorace à leur contact. Il risquerait de refuser votre mamelon !

Ma trousse à « outils » spéciale allaitement

Pratiques en cas d’engorgement de votre poitrine, les compresses d’allaitement s’utilisent à chaud ou à froid pour alléger la douleur. On les achète en pharmacie et elles s’adaptent à la forme de votre sein endolori. Bonne nouvelle côté crevasses : votre lait est un super cicatrisant ! Grâce aux coquillages d’allaitement qui s’installent sur les mamelons, dans votre soutien-gorge, le surplus de lait peut vous aider à cicatriser très rapidement. Il existe aussi des coquilles d’allaitement pour soulager les frottements. Enfin, n’oubliez pas les coussinets ! Lavables ou jetables, ils permettent d’absorber les débordements et vous aident à rester au sec dans votre lingerie.