Bien préparer bébé au changement d’heure

Le changement d’heure a lieu fin octobre et fin mars. Ce petit décalage peut avoir des répercussions sur l’horloge biologique de bébé et son rythme. Nos conseils pour bien le gérer.

Le changement d’heure perturbe les petits

Une heure de sommeil en plus ou en moins, cela a des répercussions sur l’équilibre de votre enfant. Lesquelles ? Un sommeil perturbé ou des difficultés d’endormissement et de réveil, une perte d’appétit ou une humeur « grognon » sont à prévoir selon la sensibilité de votre tout-petit. Certains enfants peuvent également ressentir des problèmes digestifs ou être légèrement constipés. Pas d’inquiétude, ces inconforts sont éphémères et, au bout de quelques jours, tout sera rentré dans l’ordre.

Un changement d’heure, ça s’anticipe

Pour bien anticiper ce petit décalage horaire, mettez en place de nouvelles habitudes dans les 4 jours qui précèdent le changement. C’est-à-dire ? Vous pouvez décaler l’heure du déjeuner, du goûter et donc du dîner, du coucher et du réveil, de quart d’heure en quart d’heure au fil des jours pour commencer. Pratique : le jour J, votre enfant sera en phase avec son nouvel emploi du temps.

Aider bébé à s’approprier ce changement

Dès son réveil, exposez votre enfant à la luminosité (naturelle ou artificielle, selon la saison) afin de l’aider à se caler sur son nouveau rythme. S’il s’agit du changement d’heure qui a lieu fin octobre, sachez que les promenades au parc risquent d’être écourtées avec les jours qui déclinent. Adaptez-vous à ce changement en prévoyant une sieste précoce qui débute dès la fin du déjeuner. Ainsi, en se réveillant à 15h30 au plus tard, votre tout-petit aura encore 1h à 1h30 pour se dégourdir en plein air si le temps le permet.