Bien choisir le lit de son bébé, c’est important

Dès la naissance, le confort de votre enfant prime. Le choix d’un berceau, couffin, lit à barreaux ou lit pliant influe sur la qualité de son repos. Voici nos conseils pour bien choisir son petit nid douillet.

Un lit tout confort et top sécurité pour son bébé

Le saviez-vous ? Les premiers mois de sa vie votre tout-petit dort 15 à 20 heures par tranche de 24 heures. C’est pourquoi le choix de son lit est important. Il déterminera son confort, aux heures de repos, et sa sécurité. En règle générale, sachez que le couffin et le berceau ont des dimensions adaptées aux nourrissons de 0 à 6 mois maximum. N’attendez pas que votre enfant se sente à l’étroit pour passer au lit à barreaux qui est le modèle supérieur. Dans tous les cas, pour les tout-petits et les plus grands, veillez à ce que le lit choisi soit conforme aux normes de sécurité AFNOR en vigueur (plus d’infos sur www.securiteconso.org ou www.afnor.org). Cela garantit la solidité des matériaux, la fiabilité du modèle et le fait que votre enfant ne puisse pas coincer sa tête entre les barreaux. En effet, pour les berceaux ou les lits en bois, l’espacement entre ceux-ci ne doit pas dépasser 6,5 cm. Enfin, pour éviter les risques de mort subite du nourrisson ou d’étouffement, votre tout-petit doit être couché sur le dos, en gigoteuse ou en pyjama, sans couette, ni draps, ni oreillers et avec un minimum de compagnons (peluches ou jouets) à ses côtés. Fourni avec le couffin ou le berceau, le matelas doit être ferme et parfaitement ajusté à la taille du couchage. C’est également le cas du matelas nécessaire au lit à barreaux, que vous pourrez choisir en fonction de son épaisseur et de sa qualité.

De la naissance à 6 mois : berceau ou couffin

Nomade, facile à installer au pied d’un lit et à déplacer dans les différentes pièces de votre habitation, le couffin est idéal pour votre nouveau-né. Choisissez-le avec une assise rigide et des poignées solides. Sans matelas, la profondeur du couffin doit être supérieure à 20 cm et il faut que sa garniture soit bien fixée aux parois et qu’il soit équipé d’une capote amovible. Et bien sûr, vérifiez que le modèle choisi réponde aux normes de sécurité (AFNOR). Idem pour le berceau ! De plus, ce dernier devra posséder un fond plat et rigide, des roulettes bloquantes, des pieds solides et suffisamment écartés. Attention, les berceaux vintage ne respectent pas les standards de sécurité ! Le mouvement de balancier, permis par certains berceaux, est idéal pour apaiser son bébé (et soulager vos oreilles !).

Le lit à barreaux : jusqu’à 3 ans

Avec une dimension qui équivaut généralement à 120 ´ 60 cm, le lit à barreaux doit être stable. Les montants du lit doivent être levés et bloqués lorsque l’enfant y est installé. Les barreaux sont, de préférence, verticaux et espacés de 4,5 à 6,5 cm maximum. Bon à savoir : certains modèles de lits sont évolutifs et s’adaptent à la croissance de l’enfant ou se transforment en bureau. La position haute du plateau soutenant le matelas est réservée aux nouveau-nés. Dès que l’enfant est en âge de s’asseoir, il est préférable d’opter pour la position basse afin d’éviter les chutes. Bien sûr, installez son lit loin des radiateurs et des rideaux qui offrent une prise en main tentante pour un petit aventurier…

Le lit pliant pour bébés nomades

Le lit pliant ou « lit parapluie » est un lit d’appoint bien utile lors de vos déplacements. Aux normes de sécurité en vigueur, il doit être stable et facile à plier tout en étant doté d’un mode d’emploi pour l’installer. Veillez à ce que son poids n’excède pas 10 kg et sachez que certains lits pliants sont équipés d’une housse à roulettes. Il en existe de différentes tailles : pour les bébés de 0 à 12 mois ou les enfants, de la naissance à 3 ans. Préférez les lits avec côtés en filet pour les risques d’étouffement. Avant d’y installer votre tout-petit, contrôlez la mise en place de tous les mécanismes en position ouverte, vérifiez qu’il n’y ait aucun risque de coincement entre les éléments avec le poids de l’enfant. Inutile d’ajouter un matelas : seul celui fourni par le fabricant, la « galette », assure une sécurité maximale.