Allaiter et travailler, c’est facile !

Vous allaitez votre enfant ? Vous avez la possibilité de reprendre une activité professionnelle tout en maintenant l’allaitement. On vous guide.

L’allaitement et le travail, c’est compatible !

Le saviez-vous ? Pendant un an, à compter de la naissance de votre enfant, votre entreprise vous permet de poursuivre votre allaitement. Vous bénéficiez d’une réduction du temps de travail d’une heure par jour répartie en 30 minutes le matin, 30 minutes l’après-midi. Votre employeur peut mettre à votre disposition un local réservé à l’allaitement, propre et répondant aux normes de sécurité. En revanche, ces temps de pause ne sont pas rémunérés. Après un temps de rodage, vous serez capable de concilier votre travail et votre allaitement. En cas de fatigue ou de découragement, rappelez-vous que vous maintenez l’allaitement pour le bien de votre enfant. En effet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l’allaitement maternel jusqu’aux 4 mois du bébé au moins, voire ses 6 mois.

Une organisation au top

Vous tirez votre lait au travail ? Si vous avez le temps, profitez de la pause déjeuner pour porter à la crèche ou à votre nounou le lait que vous aurez recueilli dans la matinée. Pour tirer votre lait et le conserver dans les meilleures conditions, soyez prévoyante. Il existe des tire-lait manuels ou électriques. Choisissez de préférence un modèle électrique, qui permet de tirer le lait de vos deux seins en même temps, afin de diminuer le temps d’extraction. Assurez-vous que votre entreprise dispose d’un frigo. Pensez ensuite à vous équiper d’une éponge, d’un torchon, d’un goupillon et de liquide vaisselle pour nettoyer récipients et tire-lait. Sans oublier les coussinets d’allaitement contre les fuites en cas de montée de lait et une glacière ou un sac isotherme pour les allers-retours à la crèche. Enfin, vous aurez également besoin de sacs de congélation pour faire des provisions de lait. Avec tout cela, vous êtes parée.

Un sevrage en douceur

Vous souhaitez reprendre le travail et sevrer progressivement votre enfant ? C’est possible. Remplacez d’abord la tétée de l’après-midi par un biberon de lait infantile. Puis, au bout de 3 ou 4 jours, celle de la matinée. Enfin, 3 ou 4 jours plus tard encore, celle de la mi-journée. Vous ne donnerez le sein que matin et soir. Si votre lactation le permet, vous pourrez conserver ce rythme quelque temps pour votre plus grand plaisir et celui de votre enfant. Et le week-end, rien ne vous empêche d’ajouter une tétée à ce rythme si vous le souhaitez !