Paolo Basso a-t-il un vin étonnant à proposer pour l’entrée d’un repas ?

Découvrez le vin de Bourgogne que recommande Paolo Basso pour débuter un repas et qui s’accorde parfaitement avec un tartare de dorade royale, un gaspacho de saumon ou un plat de fruits de mer.



Y a-t-il un ordre de vins à respecter dans un repas ?

Le meilleur sommelier du monde 2013 recommande de commencer le repas par un vin blanc effervescent avec une belle acidité, de poursuivre avec un vin blanc avec une structure riche et imposante, puis de passer à un vin rouge pour accompagner la viande, de repasser au vin blanc qui s’accorde souvent mieux avec le fromage que le vin rouge, et de terminer avec un vin moelleux doux pour le dessert.



Est-il plus facile de trouver un vin en accord avec un met ou un met en accord avec un vin ?

Paolo Basso conseille de partir du vin pour cuisiner le repas. Une bouteille ne peut en effet pas être modifiée, au contraire d’un plat qui peut être assaisonné en fonction du goût du vin.



Quel vin conseiller pour une première cave ?

Paolo Basso conseille d’avoir dans sa première cave un vin blanc prêt à être dégusté à tout moment, ainsi qu’un vin rouge ambivalent, c'est-à-dire qui peut être bu tout de suite mais ayant également la capacité de vieillir quelques années dans la cave et de s’accorder avec plusieurs plats. Découvrez sa sélection en vidéo.



Sent-on une vraie différence entre un Bourgogne blanc et un Bordeaux blanc ?

Paolo Basso explique qu’un vin typiquement bourguignon contient des notes apportées par le Chardonnay, où se retrouvent notamment des saveurs de beurre et de maïs toasté. De son côté, un Bordeaux blanc a des notes apportées par le Sauvignon, d’où remontent entre autres des agréments de fruits de la passion et de pamplemousse.



Comment conserver un vin ?

Une cave sombre et sans odeur (pas de charcuterie ni de fromage dans la cave), une température comprise entre 12 et 14°C et une bouteille de vin posée à l’horizontal sont les trois paramètres essentiels à respecter pour conserver un vin.



Quel vin pour accompagner mon risotto ?

Des centaines de vins peuvent être conseillées pour accompagner un risotto. Pour Paolo Basso, tout dépend en réalité du type de risotto. Un Chardonnay ou un Sauvignon se mariera très bien avec un risotto à la Parmesane ou aux fruits de mer, alors qu’un risotto à la viande pourra très bien s’accompagner d’un vin à base de cépage Sangiovese.



Savoir si un vin est bon en un coup d’œil, possible ou pas ?

Pour Paolo Basso, la réponse est oui. L’étiquette permet en effet de connaître l’origine, le millésime et le producteur du vin. Autant d’informations qui permettent de découvrir la qualité d’un vin.



Doit-on vider son porte-monnaie pour acheter une bonne bouteille ?

Pour le meilleur sommelier du monde 2013, la réponse est clairement non. Une belle bouche ronde, souple, savoureuse, avec des tanins fins, peut se trouver dans des bouteilles à moins de 10 euros.



Faut-il se fier aux récompenses sur les bouteilles de vin ?

Les commissions de dégustation sont composées d’experts chargés de déguster les vins et de récompenser ceux qui le méritent. Pour Paolo Basso, les médailles attribuées aux bouteilles de vin méritent donc qu’on s’y attarde.



Les grands rosés, ça existe ?

Pour le sommelier Paolo Basso, la réponse est évidemment oui. Les grands rosés, avec une belle bouche, ronde, souple, mais avec une belle tension, ça existe !



Comment le grand Paolo déguste-il son vin ?

Quel est le secret de Paolo Basso pour déguster un vin ? Plus que la couleur et le nez, il se concentre sur la bouche qui permet de reconnaître la structure et la personnalité du vin.



Comment reconnaître un bon champagne ?

Des bulles nombreuses, fines et persistantes, des arômes intenses, une belle acidité, une bouche ronde et savoureuse sont autant de paramètres qui permettent de reconnaître un bon champagne selon Paolo Basso.