Les 9 repères

Les matières grasses

En petites quantités et avec discernement !

Il y a plusieurs types de matières grasses. Les « visibles » que vous ajoutez vous-même, comme l’huile dans la poêle ou le beurre sur les biscottes. Et les « cachées » qui sont présentes de base dans les aliments (charcuterie) ou ajoutées lorsqu’ils sont fabriqués (comme dans les viennoiseries).

 

Faut-il les éviter ?

A terme, la consommation de matières grasses en excès augmente certains risques de santé. Néanmoins, certaines matières grasses sont indispensables pour notre corps ! Il s’agit donc de bien les choisir, en fonction de leur composition en acides gras.

 

Choisir les meilleures

Privilégiez les huiles végétales (colza, olive, tournesol), les poissons gras (maquereau, saumon…) et les fruits oléagineux (noix, noisette, avocat…). Leurs matières grasses vous apporteront des acides gras insaturés (oméga 3 et 6 notamment). Néanmoins, « privilégier » ne veut pas dire « à volonté » ! Rappelons notamment que, quelle que soit son origine végétale (olive, tournesol…), l’huile est composée à 100% de matières grasses et reste l’aliment le plus calorique qui puisse exister.

D’autres aliments sont à consommer occasionnellement si vous les aimez, comme le beurre, les charcuteries, les pâtisseries, certains plats préparés… qui sont riches en acides gras saturés.
Privilégiez aussi les produits sans acides gras trans. Ces acides gras sont principalement contenus dans les aliments qui portent la mention « huiles (ou graisses) partiellement hydrogénées » dans la liste des ingrédients.

Cuisine vapeur, wok, poêle antiadhésive, autocuiseur, papillotes… préférez les modes de cuisson n’utilisant pas ou peu de matières grasses !

Goûtez à plus d’infos

  • Le sel

  • L'eau

  • Les produits sucrés