Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Quand bien se nourrir aide à passer une bonne nuit

Les aliments riches en fibres et en protéines seraient associés à un sommeil de meilleure qualité. D’où l’importance de bien choisir ses menus tout au long de la journée.

« Nous avons été surpris de remarquer que l’apport de fibres, de graisses et de sucre d’une seule journée pouvait influencer une nuit entière. » C’est ce qu’affirment les auteurs d’une étude publiée en janvier 2016 par la revue Journal of Clinical Sleep Medicine. En effet, nous avons tous remarqué qu’un repas trop difficile à digérer le soir pouvait nous faire passer une mauvaise nuit.

Mais d’après ces travaux, c’est l’alimentation de l’ensemble de la journée qui influence la qualité du sommeil. Les scientifiques de l’université Medical Center de New York estiment que le fait de manger beaucoup de graisses et de sucre serait associé à une augmentation des microréveils pendant la nuit. Or, bien dormir permet de se régénérer, de recharger les batteries, de consolider la mémoire. C’est tout ? Pas du tout ! Le sommeil est un détoxifiant naturel. Il aide à la consolidation de la mémoire, au renforcement du système immunitaire et à l’élimination des toxines des muscles. Pas mal, non ?

 

S’endormir plus rapidement

Choisir des aliments riches en fibres permettrait au contraire de favoriser un sommeil profond et de qualité. Pour parvenir à ces conclusions, l’équipe américaine a observé 13 hommes et 13 femmes pendant 5 nuits en laboratoire. Avec l’aide d’un nutritionniste, une partie de ces volontaires a mangé des repas faibles en graisses et riches en protéines et en fibres alimentaires. L’autre partie a choisi ses propres repas.

Les chiffres sont parlants : le groupe suivi par un nutritionniste s’est endormi en une moyenne de 17 minutes tandis que le second groupe a eu besoin de 29 minutes. Une alimentation équilibrée tout au long de la journée pourrait donc améliorer la qualité de sommeil des personnes qui souffrent de troubles de l’endormissement, de microréveils ou d’insomnies, estiment les chercheurs. Ils précisent toutefois que d’autres éléments comme la consommation de caféine ou le fait de pratiquer une activité sportive influencent également nos nuits.

 

Vigilance et sommeil, voici quelques recommandations pratiques

Au déjeuner, pour optimiser sa vigilance :

Recommendation des apports pour le déjeuner

Conseil complémentaire : éviter les repas copieux.


Au dîner, pour favoriser le sommeil (dîner 2-3h avant le coucher) :

Recommandation des apports pour le dîner

Conseil complémentaire : éviter les boissons riches en caféine dès la fin de l'après-midi (thé, café, boisson énergisante) et l'alcool, qui rend le sommeil instable.

Goûtez à plus d'infos

  • Un café pour la route ? Oui mais un déca

  • Un bon sommeil permet aussi de garder la ligne

  • Les secrets d’une alimentation équilibrée