Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Sera-t-il propre pour la rentrée ?

Votre enfant entre à l’école en septembre et il porte encore des couches ? Il n’est pas trop tard pour l’initier à la propreté.

Lui expliquer la propreté : mode d’emploi

  • Rien ne sert de brusquer votre enfant, expliquez-lui simplement que le moment est venu pour lui de passer au pot.
  • Présentez-lui cette nouvelle étape avec enthousiasme et familiarisez-le avec l’utilisation du pot.
  • Donnez-lui confiance en ses capacités, encouragez-le et mettez en place des rituels.
  • Une fois que vous avez commencé, ne faites pas machine arrière en retournant à la couche, votre enfant risque de s’y perdre.

 

On enlève la couche ?

  • Tout d’abord, expliquez bien à votre enfant comment se servir de son pot et ôter lui-même sa couche-culotte.
  • Commencez par lui enlever sa couche en journée pour qu’il s’habitue et que vous puissiez l’épauler.
  • Emmenez votre enfant aux toilettes à des moments clés ; avant ou après la sieste.
  • Il ressentira ainsi ce qui se passe dans son corps et sera en mesure d’exprimer au mieux ses besoins.
  • Votre enfant refuse son pot ? Installez-le sur un réducteur de toilettes sur lequel il se sentira plus à l’aise.
  • Il se retient ? Enseignez-lui la propreté via des jeux d’eau. Ouvrez et refermez un robinet, remplissez ou videz un récipient. Peu à peu, il comprendra qu’il peut faire la même chose avec son corps.

 

Prêt pour la rentrée ?

  • Certains enfants peuvent avoir un déclic en quelques jours chrono. Pour d’autres, c’est un peu plus long.
  • Profitez de l’été pour aider votre petit dans cet apprentissage sans lui mettre la pression. Il n’est pas obligé d’être propre jour ET nuit à la rentrée.
  • Une régression peut survenir les premiers jours de septembre. Elle est due au stress que certains enfants peuvent éprouver à entrer en maternelle.
  • Mais des petits accidents peuvent aussi se produire lorsque les enfants sont trop absorbés par leurs jeux.

Ne vous énervez pas ! Les petits ont le droit d’avoir des faiblesses. Rappelez gentiment à votre enfant que, la prochaine fois, il utilisera les toilettes, comme tout le monde, pour faire ses besoins.