À la découverte de Picasso

Initié très tôt à l’art, par son père dessinateur, Pablo Picasso est devenu l’artiste majeur du XXème siècle. Retour sur son parcours et ses œuvres emblématiques.

Période Bleue et Période Rose

Entre 1901 et 1903, Pablo Picasso entreprend une série de tableaux où la couleur dominante est le bleu. Cette dernière reflète la vision de l’artiste sur le monde : sentiment d’angoisse, pauvreté trop présente et dureté de la vie. Ce n’est qu’en 1905, après une période de transition, qu’une lumière plus chaleureuse, plus douce, mais toujours mélancolique, s’empare de ses toiles. C’est la Période Rose. Elle s’achève en 1906, date à laquelle l’artiste s’intéresse aux formes géométriques.

 

 

Une nouvelle façon de peindre : le cubisme

Agé de 25 ans, en 1906, Picasso privilégie une nouvelle forme d’art où les objets sont décomposés et les points de vue multipliés. Ses inspirations ? L’art primitif africain et les sculptures ibériques. Ses peintures prennent alors un tournant cubiste, notamment avec le tableau « Les Demoiselles d’Avignon ». Avec Georges Braque, Pablo Picasso deviendra le principal représentant de ce mouvement artistique. En 1915, l’artiste abandonne le cubisme et retourne vers une représentation plus classique de ses sujets.

 

 

Guernica et l’absurdité de la guerre

Après un rapprochement vers l’art surréaliste, Picasso est affecté par la guerre civile en Espagne, notamment les bombardements sur la ville de Guernica. Afin d’exprimer toute sa révolte et sa colère, l’artiste réalisera sa célèbre toile « Guernica » symbolisant la barbarie des conflits. Elle sera présentée à l’Exposition universelle de Paris en 1937. Pour Picasso, la peinture devient alors « un instrument de guerre offensive contre l’ennemi ». Quelques années plus tard, il peindra des œuvres tout aussi engagées, comme « La joie de vivre » (1946) et « La Guerre et la Paix » (1952).

 

 

Un artiste aux multiples facettes

À partir de 1950, l’artiste espagnol se penche sur la céramique et revisite aussi certaines œuvres de grands maîtres : « Le Déjeuner sur l’herbe » de Manet ou encore « Les Femmes d’Alger » de Delacroix. Actif jusqu’à sa mort, en 1973, Picasso continuera de dessiner, sculpter et peindre.

 

 

La place de Pablo Picasso dans l’art contemporain

Pour célébrer le génie et comprendre son impact sur les générations futures, le Grand Palais expose 300 œuvres où les toiles universelles de Picasso côtoient celles des plus grands artistes contemporains : Jeff Koons, Andy Wharol, Basquiat Lichtenstein… Tous se sont inspirés du talent de Picasso !

 

© Succession Picasso 2015