Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Les 10 moments les plus émouvants du Festival de Cannes

Le Festival de Cannes, c’est de l’émotion, et pas uniquement sur les écrans ! Focus sur les moments les plus émouvants de cet évènement phare du monde du 7ème art.

Véritable vivier d’émotion, le Festival de Cannes n’est pas un moment fort que pour le public, ça l’est avant tout pour les réalisateurs et comédiens ! Explosions de joies, de larmes, et hommages poignants, l’évènement nous réserve chaque année des surprises. Retour sur 10 des moments les plus émouvants.

La joie immense de Roberto Benigni

En 1998, le film de Roberto Benigni, La Vie est Belle, remporte le Grand Prix du Jury.

Le premier surpris fut le réalisateur lui-même, qui, ne s’attendant pas à cette victoire, laissa exulter sa joie dans la salle, allant même jusqu’à baiser les pieds de Martin Scorsese, président du jury cette année-là.

Le tourbillon de la vie de Vanessa Paradis et Jeanne Moreau

Pour la cérémonie d’ouverture du 48ème Festival de Cannes (1995), Vanessa Paradis interprète la célèbre chanson Le Tourbillon de la Vie, chantée initialement par Jeanne Moreau dans Jules et Jim de François Truffaut.

Très émue, la jeune artiste, 23 ans à l’époque, sera rejointe par madame Moreau en personne, avant de lui tomber dans les bras.

Les larmes de Michael Douglas

En 2013, Ma vie avec Liberace est un des rares téléfilms à être sélectionné pour le festival de Cannes. Michael Douglas y tient le rôle-titre, après avoir vaincu son cancer de la gorge.

Pendant la conférence de presse, celui-ci aura du mal à retenir ses larmes, remerciant chaleureusement le réalisateur Steven Soderbergh, qui a attendu que Michael Douglas récupère afin qu’il puisse jouer dans le téléfilm.

La vive émotion de Charlotte Gainsbourg

En mai 2009, c’est Charlotte Gainsbourg qui rafle le prix d’interprétation féminine pour Antechrist de Lars von Trier. Très émue à l’annonce de cette victoire, la fille de Jane Birkin et Serge Gainsbourg eu beaucoup de mal à cacher son bouleversement pendant son discours, qui a ému plus d’une personne dans la salle.

Bérénice Bejo et son prix d’interprétation

Tout comme Charlotte Gainsbourg, la belle Bérénice Bejo a été très troublée lors de sa remise du prix d’interprétation féminine, ce qui n’a pas manqué de faire verser quelques larmes à plusieurs de ses proches.

La montée des marches de Grace Kelly lors de la 67ème cérémonie

En 2014, c’est le film Grace de Monaco qui fait l’ouverture du 67ème Festival de Cannes.

Pour l’occasion, c’est un portrait géant de la princesse qui a monté les marches, avant tous les autres acteurs et actrices.

Un moment très émouvant, permit par la famille royale de Monaco, qui a donné son accord pour que ce vibrant hommage se fasse.

Xavier Dolan, entre espoir et émotion

C’est également en 2014 que le cinquième film du réalisateur canadien Xavier Dolan, Mommy gagne le Grand Prix du Jury.

Pendant son discours de remerciement, le jeune prodige du cinéma aura du mal à retenir ses larmes, oscillant entre hommage aux femmes et aux œuvres qui l’inspirent, et message d’espoir aux jeunes générations d’artistes.

Le film autobiographique salué de Valeria Bruni-Tedeschi

Ce n’est pas une histoire de prix cette-fois ci, mais de projection. La réalisatrice et actrice franco-italienne sera empreinte d’une vive émotion lors de la projection de son film Un château en Italie, ouvertement autobiographique, puisqu’elle sera saluée par le public d’une longue standing ovation.

Des prix d’interprétations en groupe

Pendant l’édition 2006 du célèbre Festival, une situation singulière et émouvante se produit : ce ne sont pas un, mais deux groupes d’acteurs qui gagneront les prix d’interprétation. D’un côté, l’ensemble du casting féminin de Volver de Pedro Almodóvar, et de l’autre, l’intégralité du casting masculin d’Indigène, de Rachid Bouchareb.

Une remise de prix qui se déroula dans une immense joie pour tous les acteurs et actrices.

La grande famille du cinéma français

Peu de temps après la mort de l’illustre réalisateur François Truffaut, en 1985, tous les comédiens qui ont marqué sa filmographie se sont réunis à Cannes, sur scène, afin de rendre un dernier hommage au grand cinéaste, le temps d’un discours émouvant, et d’une photo.