Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

La Coupe du Monde de Football en 10 anecdotes étonnantes

La Coupe du Monde 2018 arrive dans quelques semaines ! Pour vous remettre dans le bain, voici 10 anecdotes étonnantes sur l’événement le plus attendu par les fans de football.

Que l’on soit un fan ou non, les grandes compétitions sportives restent des événements très fédérateurs… C’est l’occasion de se réunir et de vivre des moments forts en famille ou entre amis, le temps d’une ou plusieurs soirées. Les compétitions mondiales sont parfois même de véritables moments d’histoire, qui ne manquent pas de rebondissements.

À quelques semaines du coup d’envoi de la Coupe du Monde de Football édition 2018, voici 10 anecdotes étonnantes à connaître sur le moment préféré des fans de ballon rond !

Paul le poulpe, l’invertébré devenu meilleur pronostiqueur

Rappelez-vous, pendant la Coupe du Monde de 2010, le public a découvert un drôle de pronostiqueur… Paul le poulpe ! Cet invertébré allemand a en effet brillé par son exactitude, puisque sur 8 matchs décisifs de la Coupe du Monde, Paul a donné pas moins de 8 bonnes réponses.

Depuis, il a fait des émules, car à chaque grand match ou grande compétition de Football (Ligue des champions, Coupe d’Europe), on voit apparaître un nouvel animal pronostiqueur… Mais aucun n’est aussi exact que Paul le poulpe.

L'Uruguay, gagnant de la première Coupe du Monde

La toute première Coupe du Monde de Football s’est déroulée en 1930 à Montevideo, capitale de l’Uruguay. Seulement 13 équipes ont participé à cette première édition, dont 4 européennes (Roumanie, France, Yougoslavie et Belgique).

Et c’est le pays organisateur qui gagna le 1er titre de cet événement désormais incontournable.

Jules Rimet, créateur du trophée

Si le trophée doré est communément appelé « Coupe du Monde », il porte également le nom de son créateur : la coupe Jules Rimet !

Le français, créateur de la compétition et président de la FIFA de l’époque a en effet donné son nom à cette coupe en or, dont le design n’a pas bougé depuis 88 ans !

Un 1000ème but en finale de Coupe du Monde

Ça n’a pas suffi à Emmanuel Petit de marquer un but remarquable en finale de Coupe du Monde, puisque le 12 juillet 1998, le milieu de terrain a également marqué le 1000ème but de l’équipe de France !

Un score mémorable, pour une victoire tout aussi mémorable.

Les mascottes incontournables

Entre Footix en 1998 et Sabivaka en 2018, difficile de se dire qu’avant 1966, les Coupe du Monde de Football n’avaient pas de mascotte !

Tous les quatre ans, c’est au pays organisateur de la compétition qui choisit la mascotte officielle. Cette année, la Russie a mis à contribution les internautes, et surtout les enfants, pour choisir le petit loup fan de foot qui représentera la Coupe du Monde 2018.

zabivaka mascotte coupe du monde

Un trophée caché

En 1934, dans un contexte politique mondial tendu et changeant, la deuxième Coupe du Monde se déroule presque normalement en Italie. Le pays organisateur sort d’ailleurs victorieux de la compétition, et le trophée est placé dans un coffre-fort dans une grande banque romaine, une fois la victoire célébrée.

Mais, alors que la Seconde Guerre Mondiale éclate, le vice-président de la FIFA de l’époque, Ottorino Barassi, eu peur que les nazis dérobent le trophée, et l’a donc retiré de la banque pour la cacher.  Où était le mythique trophée de 1939 à 1950 ?
En dessous du lit de Barassi, dans une boîte à chaussures !

Des Bleus pas vraiment bleus

Alors que la Coupe du Monde de 1978 commence, l’intendant de l’équipe de France n’a apparemment pas eu le rappel, puisque celui-ci oublia d’apporter les maillots officiels ! Résultat, les Bleus se retrouvèrent à jouer son premier match en rayé vert et blanc, grâce au prêt généreux d’un club local.

Des étoiles plein les yeux

C’est seulement depuis 1974 que les équipes peuvent broder des étoiles sur leur maillot, signe d’une victoire en Coupe du Monde.

Cette année-là, il n’y avait que le Brésil qui arborait fièrement cette distinction. Et c’est à partir des années 1990 que le procédé se démocratise, et chaque équipe victorieuse d’une grande compétition (Jeux Olympiques ou Coupe du Monde) brode une ou plusieurs étoiles sur ses maillots nationaux.

Un trophée très convoité

En 1966, le trophée Jules Rimet se trouve en Angleterre, suite à l’organisation de la Coupe du Monde au pays de Shakespeare. Après la compétition, le trophée est au centre d’une exposition au Central Hall de Westminster… Pendant laquelle il sera dérobé !

Entre coups de fil anonymes et demandes de rançon, la police londonienne recherchera activement la Coupe pendant des semaines, avant qu’elle soit retrouvée derrière un buisson, par un chien policier.

Nelson Mandela, plus belle guest star de la Coupe du Monde

En 2010, alors que la Coupe du Monde se déroule en Afrique du Sud, tous les joueurs se sont vu voler la vedette par le grand Nelson Mandela, venu saluer la foule avec sa femme et son plus beau sourire, lors de la cérémonie de clôture de la compétition, et qui signe un moment de football et d’histoire à jamais inégalable !