Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Food & Globe, Episode 2 : Le Vietnam

Food & Globe continue son périple au Vietnam. De Hanoï à Saigon, suivez la préparation du Nouvel an lunaire.

Le Vietnam est un pays en plein boom qui offre une gastronomie variée, saine et généreuse, agrémentée d’herbes aromatiques, allant du simple barbecue de rue au célèbre bo bun (ici appelé bun bò) en passant par le phò. L’un de ses secrets est son équilibre de saveurs et de textures. Ici, pas de plats trop épicés, on vous apportera toujours un petit ramequin de fish sauce agrémentée de quelques morceaux de piments qui sauront vous réveiller.

Savourez le Nouvel an lunaire

Le repas au Vietnam est un moment essentiel de partage qui se déguste assis sur un petit tabouret bleu près d’une échoppe de rue ou dans l’un des très nombreux restaurants que compte le pays. On prend le temps de s’installer, de commander et de manger. C’est donc tout naturellement installés sur notre tabouret, ou en déambulant au rythme de ces villes qui ne dorment jamais, que nous avons admiré l’effervescence du pays en pleine préparation du Nouvel an lunaire, appelé Têt. Des champs de fleurs en pleine ville, aux maisons richement décorées en passant par les scooters transportant des arbres, vous allez en prendre plein les yeux. Le Têt est le moment de l’année le plus important pour les Vietnamiens qui s’affairent aux quatre coins de la ville pour les préparatifs. Les maisons et les commerces sont décorés d’un arbre de Têt aux fleurs jaunes (prunier) sur lequel sont disposées de multiples décorations rouges, à l’image de notre sapin de Noël. Cette fête, qui marque la nouvelle année du calendrier lunaire, est aussi l’occasion de faire un grand ménage dans sa maison et dans sa vie. À cette occasion, les Vietnamiens prennent de bonnes résolutions, payent leurs dettes mais donnent aussi leur démission ou ne reviendront pas au travail, après les vacances. Ce grand ménage de printemps revêt également un caractère philosophique important ; on chasse la mauvaise chance et les ennuis en brûlant les pages de l’ancien calendrier et on se prépare à accueillir la nouvelle année. Une fois les préparatifs achevés, la ville se transforme. Finis les embouteillages de scooters et le concert de Klaxons, chaque habitant est parti rendre visite à sa famille dans son village d’origine.
 

Les célébrations du Têt

Elles se déroulent sur trois jours à l’occasion desquels des autels sont dressés pour accueillir les ancêtres venus leur rendre visite. Dans le vieux Saigon où quelques familles viennent apporter un peu d’animation dans une ville endormie, flotte une forte odeur d’encens et nombre de petits autels richement agrémentés d’offrandes émergent. Au menu pour la « fête de la première aurore », l’irremplaçable banh chung (gâteau de riz gluant aux haricots mungo et porc enveloppé dans une feuille de bananier), le riz gluant au gac (fruit orange apprécié pour sa couleur), le poulet cuit à la vapeur, oignons et choux marinés et enfin des mut (fruits secs confits). C’est aussi l’occasion de s’échanger les traditionnels paniers de Têt remplis de cadeaux. Les enfants ne sont pas en reste, c’est le moment de compléter leur garde-robe pour porter de nouveaux vêtements à l’occasion des festivités. Ils reçoivent aussi une enveloppe rouge et décorée de petits dessins attachants « lixi » qui contiennent les étrennes apportant chance et santé pour la nouvelle année. Visiter le Vietnam à cette époque est une vraie chance, c’est l’occasion d’admirer la richesse des traditions et de faire un saut dans une culture aux différentes facettes. Ce pays fascinant nous a subjugués par ses paysages et nombreux contrastes.
 

Hanoï, le calme au milieu de la tempête

« La ville entre les deux fleuves », capitale administrative du Vietnam, balance entre vestiges du communisme, gratte-ciel, vieille ville, rues bondées, marchés, lacs, traditions et modernité. Il y flotte une douceur de vivre certaine à Hanoï. Après une escapade dans la vieille ville à la découverte des vestiges coloniaux, de la cathédrale, des pagodes et de ses nombreux commerces, installez-vous à la terrasse d’un boui-boui et laissez-vous tenter par un bun bo, spécialité du Nord. Dirigez-vous ensuite vers le lac Hoan Kiem et appréciez une balade sur les rives piétonnes et le pont rouge menant au temple Ngoc Son renfermant la célèbre tortue d’Hanoi.