Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

L'histoire de la Ferme d'Anchin

Depuis 20 ans, la Ferme d’Anchin propose de délicieuses soupes, comme faites maison. Quel est leur secret ?

Une histoire de famille

Voilà plus de trois générations que la famille Destombes vit à la Ferme d’Anchin dans le Nord de la France, qui appartenait jadis à une abbaye, aujourd’hui disparue. Agriculteurs, ils diversifient leur activité dans les années 1980, en se lançant dans le négoce de légumes anciens en barquettes. Topinambours, courges et rutabagas retrouvèrent leurs lettres de noblesse et obtinrent très vite un joli succès. Mais l’hiver venu, une nouvelle idée qui allait changer leur vie apparut comme une évidence : la fabrication de soupes fraîches.

 

Faire bouillir la marmite

« En 1994, nous avons déniché un atelier agroalimentaire où nous pouvions produire nos potages, à Liévin, dans le Pas-de-Calais. Nos premières recettes ont été créées dans la cuisine de la Ferme, à partir de vieux livres de cuisine et nous avons commencé à travailler avec des producteurs locaux. Nous avons très vite décidé de mettre l’accent sur la qualité de nos produits, pour que les consommateurs gourmets, mais pressés, retrouvent le goût de la soupe faite maison », explique David Sartorius, associé et membre de la famille Destombes depuis 1996.

Une petite révolution en grande distribution

Une fois le potage en marmite, il fallut démarcher les enseignes de la grande distribution, difficiles d’accès.
Mais voilà, aucune marque alors ne proposait de soupes de légumes frais dans leurs rayons. Les Recettes de la Ferme d’Anchin allaient désormais changer la donne. C'est à ce moment, en 1994, que Carrefour signe un partenariat avec la Ferme d'Anchin.

Des engagements qualité

Avec plus de 70 % de recettes bio certifiées AB – disponibles dans les magasins Carrefour –, la famille Destombes met un point d’honneur sur la sécurité alimentaire et le plaisir retrouvé du goût des légumes. « Chaque jour, nos équipes, composées de 20 à 30 personnes, oeuvrent à garantir une qualité irréprochable à nos soupes fraîches et saines, sans colorant, ni conservateur et, bien entendu, sans OGM ni gluten. Les légumes gardent l’intégralité de leur saveur et se retrouvent directement du champ à l’assiette… », conclut David Sartorius. Les recettes de la Ferme d’Anchin, ou quand l’hiver se savoure dans un bol à l’alléchant fumet…

Des produits innovants

Magasin par magasin, département par département, voici les soupes adoptées par toute la région Nord-Pas-de-Calais. Et d’année en année, pas une enseigne en France et dans les pays limitrophes qui ne propose un ou plusieurs produits des recettes de la Ferme d’Anchin. Il faut dire que la famille Destombes n’a eu de cesse de miser sur l’originalité et l’innovation. « Nous avons été les premiers à lancer la soupe de légumes en bouteilles de verre, mais aussi à proposer des soupes bio dès 1998, puis toute une gamme de potages en portions dans des gammes micro-ondables de 300 ou 500 ml, depuis 2008 », poursuit David Sartorius. Au point d’en écouler chaque année plus de cinq millions d’unités.

De délicieuses recettes

Les recettes de la Ferme d’Anchin sont résolument traditionnelles, avec toutefois une petite touche d’originalité : cinq légumes, tomate/ basilic, poireaux/persil, asperge, courgette, veloutés de champignon ou de carotte/coriandre, petits pois/brocolis ou potimarron/gingembre. Vendues au rayon fruits et légumes.