Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

La fromagerie Carrefour

On a posé des questions à Maïté Lopez, expert fromager Carrefour, qui nous raconte son métier avec passion.

« Ce qui compte avant tout, c’est d’avoir l’amour du produit, pour savoir en parler, raconter son histoire et donner au client l’envie de le goûter et de l’acheter. »
Voilà comment Maïté Lopez résume les artisans du rayon fromagerie chez Carrefour. Pourtant, ce n’est pas là son cœur de métier, qui était plutôt celui de la charcuterie. D’abord dans une autre enseigne où elle fut remarquée par un manager de Carrefour, qui lui proposa de devenir en 2004 stagiaire-manager, dans un rayon charcuterie-fromagerie-rotisserie.


« Je me suis rendu compte que je préférais finalement m’occuper davantage du rayon fromagerie que de celui de la charcuterie, car le fromage, pour moi, c’est un produit qui vit encore, un peu comme le bon vin. Chacun a son histoire », explique-t-elle.
Ses fromages de prédilection ? Des nouveautés comme une tomme de Berry à la tomate, mais aussi des valeurs sûres, comme un brie noir ou un comte affiné jusqu’à trente mois.

Et chaque jour, elle approfondit ses connaissances sur le métier de fromagère. Elle propose aux clients des produits Filière Qualité Carrefour au cahier des charges strict et aux affinages élevés ou des produits locaux. Mais surtout, c’est à elle, désormais, de passer le flambeau.

 

La fromagerie Carrefour
La fromagerie Carrefour

De fromagère à formatrice

Depuis 6 ans, Maïté Lopez est formatrice au rayon charcuterie-fromagerie-rotisserie et intervient dans les magasins-école pour inculquer son savoir.
Elle est ainsi sur le terrain dès 6 heures du matin, afin de mettre en place les rayons avec les stagiaires. Son objectif :

  • former les vendeurs à faire découvrir et goûter les fromages aux clients,
  • leur faire respecter des règles d’hygiène draconiennes,
  • leur expliquer la traçabilité et la durée de vie des produits, la bonne pratique de ce métier,
  • montrer comment découper et mettre en valeur les fromages,
  • assurer les livraisons (environ trois fois par semaine, pour éviter trop de stockage)…

« Je ne suis plus en contact direct avec la clientèle, mais il arrive qu’elle m’interpelle parfois et je retrouve alors mes anciennes habitudes de fromagère, de conseils et d’écoute. » Formatrice en fromagerie, c'est une autre manière d’appréhender ces produits frais qui rythment la vie des Français.
Fromage ou dessert ? « Fromage, évidemment ! »

De fromagère à formatrice
De fromagère à formatrice