Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Comment fait-on du vin rosé ?

Les Français sont les plus grands consommateurs de rosés au monde. Découvrez les secrets de ce vin aux couleurs de l'été.

Le vin rosé, c’est quoi au juste ?

La couleur du rosé vient uniquement des pigments rouges contenus dans la peau des raisins noirs. En effet, comme on le voit quand on croque un grain, la pulpe des raisins noirs et des raisins blancs est blanche et naturellement n’a aucun pouvoir colorant. Si on presse rapidement les grains sans les laisser macérer avec leurs peaux, on obtient donc du vin blanc, et ce même avec des raisins noirs ! L’intensité de la couleur rosée dépend du temps de cuvaison. Plus on laisse les raisins en contact avec leurs peaux, plus les pigments colorent le jus.

2 techniques de production, 2 types de vin différents

Le rosé par saignée : c’est une vinification de type vin rouge. Le raisin est vendangé, éraflé (séparé de la rafle, c’est-à-dire la branche qui porte les grains) puis foulé (écrasé). Le jus est mis à fermenter avec les peaux (entre 6 et 48h, selon les vins), ce qui va lui donner une teinte plus au moins foncée. Mais il sera plus clair qu’un vin rouge, pour qui cette étape dure de 5 à 25 jours. La saignée est ensuite réalisée : on soutire le jus en fermentation pour le transférer dans une autre cuve. La fermentation se termine sans les peaux. Cette méthode est utilisée principalement dans les régions majoritairement productrices de vins rouges : le Rhône, le Bordelais, le Languedoc, Chinon…

Résultat : un vin d’un rose soutenu, plus charpenté, aux arômes de fruits rouges. Vins avec un potentiel de garde supérieur. 

Le rosé par pressurage direct : c’est une vinification de type vin blanc. Le pressurage du raisin (opération mécanique consistant à presser le raisin) se fait lentement, ce qui permet une très légère coloration du jus par les peaux, avant de procéder au débourbage, opération qui permet de clarifier le jus, qui est ensuite mis à fermenter. Le contact avec les peaux est donc beaucoup plus court. Cette méthode est plus répandue dans les régions spécialisées dans le vin rosé, comme en Provence.

Résultat : un vin frais, de couleur pâle, parfois avec des reflets gris, des arômes de fleurs et d’agrumes proches des vins blancs. Vins à consommer rapidement. 

Vignoble
vigne

Les cépages

De nombreux cépages permettent d’obtenir du rosé. Grenache, cinsault, syrah, mourvèdre, carignan, cabernet sauvignon, tibouren, cabernet franc, gamay, merlot, syrah ou encore pinot noir font partie de la longue liste des cépages autorisés. Bien sûr on utilise différents types de cépages en fonction des régions : par exemple le cabernet franc est utilisé dans la Loire et le cinsault en Provence.

La Provence, première région productrice de rosés AOC

Si on trouve du vin rosé dans presque toutes les régions viticoles, en Provence, la production de rosé est, depuis longtemps, une spécialité. Son savoir-faire et l’antériorité de la Provence sur le Rosé lui permet aujourd’hui d’être n°1 dans l’esprit du consommateur qui associe spontanément la région viticole Provence au vin Rosé. Premier producteur de vins rosés avec 35% de la production nationale et 88% de sa production totale régionale.