Partenaires Carrefour Bio

Jean-Luc Poder, gérant de Poder

Metteur en marché de différents légumes frais biologiques depuis 1990 et pour Carrefour Bio depuis 1997 : pommes de terre, choux, tomates grappe, concombre, courgettes, oignons, échalotes…

 

Depuis quand êtes-vous engagés en Agriculture Biologique, et travaillez-vous pour Carrefour BIO ?

Notre activité d’expédition de légumes biologiques a débuté en Janvier 1990 avec une poignée de paysans bio locaux et une gamme très réduite. Nos ventes, surtout du chou-fleur, se faisaient alors essentiellement à l’export.
Notre partenariat avec Carrefour a débuté en 1997, et en Janvier 2003 a été mise en place la filière chou-fleur Carrefour Bio. Les années suivantes, d’autres filières ont été construites : échalote, pommes de terre, artichaut, les légumes ratatouilles, etc. La totalité des légumes engagés dans la démarche Carrefour Bio provient de la Bretagne.

En quoi consiste votre métier et comment s’organise le partenariat en filière avec Carrefour BIO ?

Notre rôle est d’accompagner les producteurs de légumes bio bretons dans la mise en marché de leur production. Pour cela, nous planifions avec eux les besoins qui ont été recensés, nous assurons une collecte quotidienne, nous conditionnons une partie des légumes (c’est le cas pour Carrefour)  et organisons la livraison chez l’ensemble de nos clients.
Au sein des filières Carrefour BIO, des cahiers des charges rigoureux précisent les règles de production  et de commercialisation de chaque légume. Chaque année, un organisme de contrôle indépendant vérifie le bon suivi de nos engagements.  Cette démarche traduit un véritable partenariat et nous donne une vision à moyen-long terme sur les perspectives de développement. Nous pouvons ainsi poursuivre la structuration de la filière bio bretonne et accompagner les producteurs porteurs de projet dans les meilleures conditions.

 

 

 

 

Avez-vous des démarches particulières en matière de protection de l’environnement, en complément de celles propres au mode de production biologique, et si oui lesquelles ?

Nous avons été sensibilisés depuis plusieurs années à la notion de développement durable au travers de l’autodiagnostic développement durable proposé par Carrefour.
Cette démarche est devenue vraiment très concrète dans l’entreprise depuis quelques temps, en voici plusieurs exemples : le tri sélectif est devenu un réflexe pour toutes les équipes, choix d’un fournisseur d’énergie favorisant exclusivement les énergies renouvelables (Enercoop), optimisation permanente des tournées et du remplissage de nos camions de collecte de légumes bio, remplacement progessif de l’éclairage de nos sites par des Led, …
à terme, toutes ces initiatives, et de nombreuses autres, entreront dans le cadre de notre future certification « Bio Entreprise Durable » dont l’entreprise devrait bénéficier en novembre prochain.