Et si l’on testait la peinture à doigts ?

Tremper ses doigts, étaler, barbouiller… votre enfant adore ça ! Et avec des couleurs, c’est encore mieux. Initiez-le aux joies de la peinture à doigts.

La peinture à doigts : pour éveiller son bébé

Dès 18 mois, votre tout-petit peut développer son sens du toucher via certaines activités manuelles. La peinture à doigts en fait partie. Sous forme de pot ou de tube, elle est :

  • fluide et facile à manipuler,
  • agréable à toucher et à étaler sur du carton ou du papier,
  • propice au développement de son imaginaire,
  • un bon outil de communication pour votre petit qui ne sait pas encore bien s’exprimer,
  • ludique : il peut s’aider de tampons, de pochoirs et de rouleaux pour dessiner des formes,
  • facile à ôter grâce à un bon nettoyage au savon.

 

Bien s’organiser avant de peindre avec les doigts

Avant de démarrer l’atelier, prenez quelques précautions :

  • sachez qu’il durera, en moyenne, 10 minutes ; c’est la capacité d’attention que peut vous accorder un tout-petit à cet âge-là au cours d’une activité,
  • prévoyez un tablier à sa taille et utilisez une toile cirée pour protéger son plan de travail,
  • optez pour des pots qui ne se renversent pas (ou bien des tubes) et, bien sûr, de la peinture lavable à l’eau,
  • aidez votre enfant à se familiariser avec la texture de la peinture à doigts en participant, avec lui, à cette activité,
  • enfilez aussi un tablier et établissez, ensemble, un premier contact avec le papier, du bout des doigts pour le rassurer.

 

Des astuces pour enrichir sa séance de peinture à doigts

Si votre tout-petit se lasse très rapidement de cette activité, voici comment capter son intérêt et donner à sa session artistique une dimension ludique :

  • proposez-lui d’utiliser des pochoirs lavables pour peindre des animaux ou des fleurs et apprendre à les nommer,
  • certaines peintures à doigts sont vendues en kits avec des rouleaux et des tampons en mousse pour varier les plaisirs,
  • recyclez vos vieilles éponges, votre tout-petit s’en servira pour étaler ses couleurs et oser quelques effets,
  • variante : il existe également de la peinture à doigts pour textiles. Lorsqu’elle est étalée sur les mains de votre enfant, celui-ci n’a plus qu’à laisser son empreinte sur un tee-shirt ou un sac en coton. Laissez sécher et le tour est joué.

Très tôt, il est important de familiariser son bambin avec les arts plastiques. En constatant qu’il est capable de « créer » comme un grand, il prend confiance en lui et développe ses capacités. De plus, le mur de sa chambre est un bon support pour exposer ses œuvres.