Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Maternage autour du monde : les rites de naissance

Dans de nombreux pays, la naissance d’un enfant revêt un caractère symbolique. Les rituels d’accouchement peuvent prendre des formes atypiques selon les cultures.

Placenta et cordon ombilical : leurs différents usages

  • En Occident, il est courant de proposer au papa qui assiste à l’accouchement de couper lui-même le cordon ombilical reliant la mère à son enfant.
  • En Inde ou en Amérique centrale, le cordon est parfois conservé ou enterré. Il est considéré comme un porte-bonheur.
  • Dans certaines zones d’Afrique, c’est le placenta qui est enterré. Ce rite est un gage de bonne humeur et de santé pour l’enfant. Parfois, on fait pousser à sa place un petit arbuste ou un rosier. C’est également une façon de le relier à sa terre de naissance.
  • Au Cambodge, le placenta est conservé quelques jours puis enterré afin que la venue de l’enfant au monde s’effectue en douceur. En Amérique du Sud, il est brûlé aussitôt l’accouchement terminé.
  • Aux États-Unis, certaines mamans ont pour coutume de manger leur placenta. Elles reviennent à des pratiques primaires ou animales pour recouvrer leurs forces après l’accouchement.

 

La naissance : un moment particulier

  • Dans de nombreux pays, la naissance d’un enfant marque un moment fort dans la vie d’une femme. C’est pourquoi les femmes sont très entourées avant et après leur accouchement. Ce qui n’est pas forcément le cas en Occident.
  • Au Vietnam, après une naissance, les jeunes mères restent confinées avec leur enfant pendant au moins 1 mois afin de prendre du repos. C’est également le cas en Chine où cette période se solde par une fête de famille.
  • Pour faciliter la venue au monde de leur bébé, certaines femmes, au Maroc, détachent leur chevelure et accouchent toutes nues. Cela symbolise l’ouverture et le relâchement.
  • En Inde, elles retirent également leurs bijoux et laissent ouvertes les portes de leur maison.
  • Certains musulmans ont également pour coutume de raser la tête de leur enfant pour permettre à l’oxygène et à la lumière d’y circuler à la naissance.
  • Dans la plupart des cultures, la femme qui accouche se met en position verticale, cela facilite le travail naturellement.

Selon les pays et les cultures, les rites d’accouchement diffèrent. Mais pour tous, chaque naissance constitue un grand événement.