Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Réflexes du nouveau-né : il va vous étonner

Téter, agripper, esquisser quelques pas… à la naissance, votre bébé possède des réflexes dits archaïques. Ils sont impressionnants mais ne vont pas tous durer. On vous dit tout.

Les réflexes du nouveau-né, des signes de bonne santé

Les réflexes archaïques sont des mouvements involontaires que le bébé fait déjà dans votre ventre. À la naissance, son système nerveux n’est pas encore mature et il garde ces gestes innés qui lui permettent de s’adapter à son environnement. D’ailleurs, à la maternité, le pédiatre va évaluer les réflexes de votre enfant pour s’assurer que son système nerveux fonctionne correctement. La plupart disparaîtront dans les mois qui suivent la naissance, et seront remplacés par des mouvements volontaires du bébé.

La succion-déglutition, un réflexe vital

Si vous glissez doucement un doigt entre les lèvres de votre nouveau-né, il se met à téter vigoureusement. Ce réflexe est capital car il prouve qu’il peut se nourrir seul. D’ailleurs, rapidement après sa naissance, il a pu faire sa première tétée si vous avez choisi de l’allaiter, ou il a pris son premier biberon. Le réflexe de succion-déglutition est le seul à ne pas disparaître après la naissance, et heureusement, puisqu’il lui permet de manger.

Le grasping, ou réflexe d’agrippement, le plus craquant

Quand vous glissez un doigt dans la main de votre bébé, il le serre très fort. Ce geste tendre aide à l’attachement mutuel. Le réflexe persiste durant 3 mois environ puis, il laisse place à la préhension volontaire, quand votre enfant arrive à attraper volontairement les objets.

La marche automatique, le plus surprenant

Lorsque le pédiatre met votre bébé en position debout en le tenant sous les aisselles et que ses pieds sont en contact avec une surface, il est capable d’esquisser de petits pas. C’est un moment que les parents attendent car cette marche automatique a de quoi impressionner ! Les bébés nés à terme avancent sur la plante des pieds alors que les enfants prématurés le font sur la pointe des pieds.

Les autres réflexes du nouveau-né, tout aussi importants

Il existe d’autres réflexes archaïques que le pédiatre évalue lors de l’examen. Comme le réflexe de Moro : lorsque le nouveau-né entend un bruit fort, il écarte les jambes et les bras avant de les ramener serrés contre son corps. Ou encore le réflexe d’allongement croisé : si l’on caresse la plante de son pied droit, le tout-petit tend sa jambe gauche et vient la poser sur son pied droit. Autant de réflexes qui sont des signes de bonne santé neurologique chez le nourrisson et qui disparaîtront dans les mois qui suivent sa naissance.