Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Fille ou garçon : savoir ou non ?

Connaître le sexe de son enfant à naître ? Il y a deux « camps ». Celui des parents qui souhaitent le savoir et les autres, qui choisissent la surprise. Et vous, qu’avez-vous décidé ?

Connaître ou non le sexe de son bébé : un choix personnel

La deuxième échographie, dite « échographie morphologique », qui a lieu au cours du deuxième trimestre de la grossesse, permet de distinguer le sexe de son enfant. Il est donc nécessaire de prendre, au préalable, quelques dispositions avant cette rencontre.

Parmi elles :

  • se concerter avant l’échographie : veut-on vraiment savoir s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille ?
  • briefer le médecin avant l’échographie afin qu’il garde le secret au cours de l’examen si tel est votre choix,
  • se mettre d’accord sur le choix de garder (ou non) le secret vis-à-vis des proches et de la famille.

Généralement, les couples qui attendent un premier enfant sont nombreux à vouloir le personnifier. Pour le second bébé (et les suivants), on a plus tendance à laisser la place à la surprise. Dans tous les cas, il s’agit d’un choix très personnel, entièrement fondé sur vos attentes de futurs parents.

 

Garçon ou fille : je veux savoir !

Fille ou garçon ? À l’approche de la seconde échographie, l’excitation monte en flèche. Pour la plupart des jeunes parents, cette révélation constitue un moyen de :

  • se projeter dans la parentalité,
  • personnifier le fœtus en établissant un premier contact de « genre » avec lui,
  • se lancer dans une quête du prénom le plus approprié,
  • régler des détails pratiques : décoration de la chambre, garde-robe…

Pour certains, savoir qu’ils attendent une fille ou un garçon les aide à « se faire à l’idée » et à mieux se projeter. Les papas sont nombreux, d’ailleurs, à avouer leur soulagement à l’idée de connaître le sexe de l’enfant. Sa naissance prend des allures plus concrètes à leurs yeux.

 

Ne pas savoir : on garde la surprise ?

Quel suspense ! Beaucoup de parents décident de ne pas connaître le sexe de leur bébé. C’est une marque de volonté forte car, avec tous les moyens techniques mis à votre disposition pour découvrir cette information, la tentation est omniprésente. Sans compter le nombre de fois où l’on vous posera la fameuse question : c’est une fille ou un garçon ?

Les avantages à conserver le secret sont nombreux :

  • faire perdurer jusqu’au bout la magie de la naissance,
  • lâcher prise quant à la projection liée à la naissance et s’accorder quelques semaines supplémentaires de liberté,
  • se concentrer uniquement sur l’amour à donner à son enfant à naître, quel que soit son sexe.

Fille ou garçon ? Peu importe votre décision. Ce petit être qui grandit en vous a seulement besoin de tout votre amour pour bien se développer.