Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Et si on faisait un petit troisième ?

Le premier bébé arrive dans l’émotion. On prévoit souvent le petit deuxième dans la foulée. Mais pour le troisième, cela demande plus de réflexion. Pourtant, ce n’est que du bonheur. La preuve !

Côté organisation, vous êtes au top !

Avec le premier enfant, c’est le grand saut vers l’inconnu. On se pose beaucoup de questions, on est souvent perdu pour choisir la poussette ou le siège auto. On se sent maladroit et on s’inquiète à la moindre toux ou petit rhume. Mais avec le temps, on apprend à se faire confiance. Avec le deuxième, on se sent plus sûr de soi et on est plus détendu, mais on est parfois encore un peu perdu. Au troisième, les coliques, la diversification alimentaire, le choix du mode de garde… tout cela n’a plus de secret pour vous. Vous êtes devenus des parents pros. Alors, autant en profiter avec un petit dernier !

Une grande fratrie, c’est bien pour les enfants

Avec deux enfants, il y a parfois une forte rivalité. Mais à trois, cela permet de désamorcer les conflits. Les bambins doivent apprendre à communiquer davantage et à partager. Ce n’est d’ailleurs pas nécessaire de déménager. Les aînés seront certainement contents de partager la même chambre. Pourquoi ne pas investir dans une mezzanine et aménager un espace de jeu pour chacun ? Et puis, pour les plus grands, s’occuper d’un tout-petit est très valorisant. Cela les aide aussi à se responsabiliser et à être davantage à l’écoute des autres. Des atouts non négligeables pour plus tard !

Vous devenez une famille nombreuse

Qui dit trois enfants dit changement de voiture. Le papa sera sûrement ravi de s’offrir un nouveau véhicule. Côté finances, il y a aussi des avantages à faire un petit troisième même si, bien sûr, cela n’est pas une raison suffisante. Mais sachez que les allocations familiales sont nettement plus élevées à partir de trois enfants. Vous pouvez également bénéficier de la carte famille nombreuse qui donne droit à des réductions sur les transports et les loisirs. Et votre congé maternité sera allongé de 10 semaines, pour passer à 26 semaines (8 avant la naissance et 18 après). De quoi bien profiter de votre bébé.