La sophrologie pour les enfants : si on essayait ?

Extraits du livre La sophrologie c’est malin*, voici 3 exercices pour apprendre aux plus petits à se relaxer et à mieux gérer leurs émotions.

Pour apaiser les enfants nerveux

La sophrologie donne des outils de relaxation à chacun. Très tôt, vous pouvez intégrer sa pratique aux habitudes de votre enfant. Toujours, bien sûr, en misant sur des exercices ludiques, sous forme de jeux. En maîtrisant sa respiration, sa concentration et ses mouvements, il prend confiance en lui et apprend à dompter ses craintes.

Cas pratique :

  • votre enfant est nerveux avant d’aller à la crèche ou à la maternelle ?

L’exercice :

  • faites-lui imaginer la présence d’une grenouille à ses côtés. Celle-ci inspire l’air par le nez en gonflant son ventre comme un ballon. Puis, elle souffle par la bouche pour l’expirer. « Fais comme moa, fais comme moa… »

Le bénéfice :

  • la respiration abdominale, lente et profonde, contribue à détendre intégralement son organisme.

 

Pour les enfants qui ont du mal à se concentrer

Cas pratique :

  • votre bambin est un hyperactif, toujours en train de zapper d’un jeu à l’autre ? Apprenez-lui à canaliser son énergie pour mieux l’utiliser.

L’exercice :

  • incitez-le à s’enraciner dans le sol comme un arbre. Comment ? En plantant ses pieds par terre, en levant les bras vers le ciel et en les balançant, comme des branches, au rythme du vent.

Le bénéfice :

  • l’arbre a une symbolique forte. Il représente la force, la confiance et la longévité. Bien enraciné, un enfant peut grandir en toute sérénité.

 

Pour les petits qui ne trouvent pas le sommeil

Cas pratique :

  •     chaque soir, votre enfant se met à pleurer ou à réclamer votre présence dès que vous quittez sa chambre ? Il éprouve sans doute des difficultés à trouver son sommeil.

L’exercice :

  • instaurez un rituel ; par exemple, racontez-lui une histoire qui a du sens,
  • d’une voix monocorde et basse, récitez les aventures d’une petite lumière bleue qui se promène sur son corps pour l’aider à se détendre. Invitez-le à inspirer, à expirer… « Tu te sens lourd comme un gros caillou et tu t’endors. »

Les bénéfices :

  • captivé par les sonorités de votre voix, votre enfant ne tardera pas à tomber dans les bras de Morphée,
  • les exercices de respiration (par le ventre) au moment du coucher sont une des meilleures solutions pour se relaxer.

Ces exercices de sophrologie peuvent être pratiqués en famille, par les petits et les plus grands. Rappelez-vous qu’un parent zen en vaut deux.

*de Carole Serrat, Leduc.s éditions