Les omégas 3 : essentiels pendant la grossesse

Les omégas 3 sont des acides gras indispensables pendant la grossesse. Ils participent au bon développement neurologique du bébé à naître. Nos conseils pour en consommer suffisamment.

Les omégas 3 : leurs super bienfaits

Apportés par l’alimentation, les omégas 3 sont des « bonnes graisses » à la fois pour les adultes, le fœtus et les jeunes enfants.

Leurs bienfaits :

  • ils favorisent le développement neurologique du fœtus,
  • ils préviennent la survenue de maladies cardio-vasculaires chez l’adulte,
  • d’après une étude canadienne, la consommation d’oméga 3 permet de lutter contre la dépression du post-partum.

C’est pourquoi il est conseillé de maintenir une alimentation riche en oméga 3, même après l’accouchement.

 

Les aliments riches en oméga 3

  • Les huiles végétales (colza, lin, noix) sont riches en oméga 3. On les trouve dans des mélanges tout prêts (les huiles mixtes) et on peut atténuer leur goût parfois prononcé en les associant à de l’huile d’olive, par exemple.
  • Les fruits à coques : noix, noisettes, amandes, noix de cajou.
  • Certains légumes : épinard, mâche, cresson, laitue, avocat.
  • La viande d’animaux élevés en plein air et nourris avec des graines de lin, de l’herbe…
  • Les poissons gras (sardines, saumon, maquereaux) que l’on consomme toujours bien cuits pour éradiquer les risques de listériose et de contamination parasitaire.

 

Les omégas 3 au menu de la grossesse

Pour éviter les carences et garantir le bon développement de votre enfant, ne lésinez pas sur les omégas 3. Il est recommandé de :

  • consommer 2 rations de poisson par semaine dont au moins un poisson gras,
  • garder une alimentation équilibrée et varier les huiles ; une bonne habitude à adopter par la suite,
  • envisager, en cas de carence, une supplémentation sous forme de compléments alimentaires prescrits par son médecin.

Dans tous les cas, variez les plaisirs. En cas de fringales, picorez un mélange de noix, noisettes et noix de cajou et amusez-vous à créer de nouvelles vinaigrettes avec les huiles végétales. Tout est permis à condition de cibler les alliés de son assiette.