Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Calmer son bébé : mode d’emploi

Votre tout-petit continue à pleurer bien qu’il ait été changé et nourri ? Suivez nos conseils pour apaiser ses maux.

Masser et détendre son enfant

  • Consacrez quelques minutes à la détente profonde de votre enfant.
  • Pour cela, installez-vous dans une pièce calme, réduisez la luminosité, chuchotez : créez les conditions propices à l’apaisement.
  • Massez-lui le visage : à l’aide de vos pouces, massez du centre du front vers les tempes en créant un contact permanent avec sa peau. Vous pouvez renouveler l’opération du contour des yeux aux joues.
  • En cas de coliques : massez son ventre en cercles dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous pouvez exercer une légère pression, paume à plat, sur son ventre pour le soulager plus efficacement.

 

Votre bébé tout contre vous

  • Bercez votre enfant dans la même position que lorsque vous lui donnez le biberon ou la tétée.
  • Lové contre vous, il se sent enveloppé et soutenu. Sa nuque, sa tête et ses petites fesses sont bien maintenues.
  • Dans vos bras : installez-vous dans un fauteuil confortable, le dos appuyé contre le dossier. Décrispez vos épaules et adoptez un ton calme et une respiration régulière pour calmer votre bébé.

 

Rassurer un tout-petit, c’est possible

  • Dès la naissance, le besoin de succion d’un bébé est important. Dans les premiers jours, vous pouvez lui proposer une tétine adaptée à son âge ou votre petit doigt à téter.
  • Chantez la même comptine régulièrement. En reconnaître les premières notes et les paroles l’apaise.
  • À la tombée de la nuit, les petits ont tendance à pleurer davantage. Installez votre bébé sur un tapis d’éveil et encouragez-le à détendre ses petites jambes.
  • Vous pouvez aussi profiter de la fin de journée, si le temps le permet, pour aller faire un petit tour avec le porte-bébé.
  • Bercé par le mouvement de votre corps, votre enfant s’apaisera naturellement.

Votre calme, votre patience, votre odeur et le son de votre voix auront tôt fait de rassurer votre petit et d’apaiser ses pleurs au fil des mois.