Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Au secours, bébé dort dans notre lit !

Votre tout-petit a pris l’habitude de venir se glisser dans votre lit ? Mauvaise idée. Suivez tous nos conseils pour comprendre ses actes et éviter qu’ils ne se répètent.

Pourquoi les enfants squattent-ils le lit de leurs parents ?

  • Vers 10 à 16 mois, avec l’acquisition de l’autonomie, les petits explorent de nouveaux univers et exercent leur volonté d’indépendance.
  • Entre 2 et 3 ans, ils « testent » leur place au sein de la famille. Certains se sentent exclus de l’intimité du duo parental et s’invitent dans le lit pour réaffirmer leur existence.
  • De manière générale, les tout-petits cherchent du réconfort en cas de cauchemars ou d’éveils nocturnes. Le lit parental a des allures de nid de protection.
  • Épuisés par ces réveils imprévisibles, les parents ont tendance à ouvrir les « portes » de leur lit un peu trop facilement à leurs enfants. La fatigue n’aidant pas, on les comprend.

 

Que faire pour éviter que votre petit ne squatte votre lit ?

  • Tracez une frontière entre votre chambre et la sienne. Il faut qu’il comprenne que votre lit ne lui appartient pas, qu’il s’agit du territoire privé de ses parents et de leur intimité.
  • Il faut que votre enfant réalise, par la même occasion, que sa place est dans sa chambre et dans son lit.
  • Et si c’est juste pour un soir ? Résistez ! Les habitudes se prennent dès la première fois chez un tout-petit. Vous risquez de tomber dans un engrenage.
  • En revanche, si votre petit bout se réveille en pleurs parce qu’il a fait un vilain cauchemar, rien ne vous empêche d’aller le réconforter dans sa chambre afin qu’il se rendorme sereinement.

Même si ce n’est pas facile, il est important de définir des règles claires au sein de la famille. Vous préservez ainsi votre intimité et l’harmonie générale.