Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Deux-trois ans : c’est parti pour l’autonomie !

Vers 2 ans et demi, votre petit revendique son autonomie. C’est la période du « Moi, tout seul ». Une façon pour lui de repousser ses limites et de prendre confiance en lui.

Des gestes simples du quotidien qui font grandir

Enfiler les manches d’un pull, ôter un manteau, mettre ses chaussures ou appuyer sur le bouton de l’ascenseur… Ces gestes simples revêtent une importance capitale pour votre petit aux environs de ses 2 ans.

  • Il repousse ses limites et ses capacités motrices.
  • Il s’identifie aux adultes et renonce à leur assistance.
  • Il marque son identité et s’inscrit comme un individu à part entière.
  • Il prend confiance en lui et en ses décisions.

 

Un cap avant l’entrée à l’école

L’apprentissage de l’autonomie a généralement lieu entre 22 et 27 mois. Peu à peu, votre enfant apprend à se laver, à s’habiller, à manger et à aller aux toilettes comme un grand. C’est un cap aussi nécessaire que naturel à franchir avant l’entrée à l’école. En capacité d’effectuer ces gestes simples à partir de 2 ans, votre petit ne demande qu’à être encouragé.

 

Autonomie : le rôle des parents

  • Encouragez votre petit bout à prendre son autonomie et des initiatives. Sinon, il croira que vous refusez qu’il grandisse. Le risque : il continuera à faire le « bébé » et refusera de développer ses capacités.
  • Soyez patients et répétez vos gestes pour les lui transmettre.
  • Soutenez-le en cas d’échec. À force de répéter ces gestes, il y arrivera.
  • Acceptez qu’il prenne son autonomie même si cela implique qu’il se détache de vous.

Ça y est, votre petit bout n’est plus un bébé. Il grandit à une telle rapidité qu’il est normal que vous ressentiez un peu de nostalgie. Mais, rassurez-vous, il a toujours pleinement besoin de vous.