Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Bébé a souvent le hoquet, comment le calmer ?

Très fréquent durant toute la première année de votre tout-petit, le hoquet est indolore et s’arrête tout seul. Quelques bons gestes peuvent l’aider bébé à patienter.

Le hoquet, très courant chez les nourrissons

Votre bébé a souvent le hoquet ? Rien de plus normal. D’ailleurs, cette sensation ne lui est pas tout à fait inconnue. Déjà, dans votre ventre, il a souvent ressenti ces petits soubresauts. En effet, le fœtus peut avoir le hoquet dès la vingtième semaine de grossesse. Vous souvenez-vous des petits mouvements saccadés que vous perceviez alors ? Bien sûr, ce n’est pas une généralité. Certains bébés à naître sont moins exposés au hoquet.

 

Le hoquet est parfaitement indolore

Chez les plus jeunes, le hoquet peut durer quelques minutes ou beaucoup plus longtemps : une demi-heure, voire une heure. Rassurez-vous, cela est parfaitement indolore pour votre bébé. En pratique, il s’agit d’une contraction subite et involontaire du diaphragme. Pourquoi ? Par exemple, l’estomac, rempli d’air ou de liquide, se dilate. C’est le cas notamment quand votre bébé se met à rire aux éclats ou s’il boit rapidement son biberon. Ce qui provoque un étirement du nerf qui contrôle le diaphragme ; ce dernier se contracte alors de manière répétitive. Le son si caractéristique qu’émet votre enfant quand il a le hoquet est provoqué par la fermeture de la glotte à chaque spasme.

 

Les bons gestes pour calmer le hoquet de votre bébé

Sachez que le hoquet va s’arrêter tout seul. Mais quand cette situation dure un peu trop, cela a de quoi agacer votre tout-petit. Il est alors important de le rassurer. Prenez-le dans vos bras, bercez-le, chantez-lui une petite chanson. Vous pouvez également lui tapoter doucement le dos. Ou lui proposer de boire un peu d’eau. En revanche, ne lui faites pas peur. Si cette pratique peut marcher avec les adultes, chez un tout-petit, vous risquez surtout de l’effrayer pour de bon et de déclencher une crise de larmes, sans aucun effet sur le hoquet.

Parfois aussi, le hoquet se manifeste juste après que votre enfant a mangé.

Pour éviter son apparition, vous pouvez fractionner ses repas en lui donnant de plus petites quantités de nourriture, plus souvent. S’il boit trop rapidement son biberon, interrompez-le pour qu’il fasse un rot en cours de tétée. Enfin, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre si cela vous préoccupe, il saura vous conseiller et vous rassurer.