À quel moment lui apprendre à faire du vélo ?

Votre enfant est impatient de conduire son propre deux-roues comme un grand ? Aidez-le à maîtriser la conduite de son vélo et son équilibre.

Le bon moment pour monter sur un vélo

  • Vers 18 mois, les petits sont capables de mieux coordonner leurs mouvements.
  • Pour faciliter l’apprentissage du vélo, vous pouvez commencer par utiliser un tricycle doté d’une canne amovible pour bien guider votre enfant.
  • Faites preuve de patience. Trouver un équilibre, pédaler et freiner au bon moment requiert de l’expérience. Et celle-ci s’acquiert avec le temps.
  • À l’âge de 3 ans, la plupart des enfants sont prêts à monter sur leur propre vélo, avec ou sans pédales.
  • Sachez, en effet, qu’il existe des vélos sans pédales nommés « draisiennes ». Très pratiques pour aider les enfants à maîtriser leur équilibre, ils leur permettent de contrôler vitesse et précision avec leurs petits pieds.

 

Une « monture » top sécurité

  • Quel que soit l’âge de votre enfant, le port du casque est fortement recommandé. Mais, au moindre choc, il vous faudra le changer pour garantir sa sécurité.
  • Vélo neuf ou d’occasion, n’oubliez pas de faire réviser la monture de votre enfant régulièrement et d’adapter la taille de la selle à sa croissance.
  • Votre enfant roule de plus en plus vite sur son petit vélo ? Cela indique qu’il a gagné en force et en équilibre.
  • Demandez-lui alors s’il est prêt à se passer des « petites roues » et à s’élancer sur un vélo de grand. C’est une étape cruciale pour développer la confiance en soi.

 

L’apprentissage de la confiance en soi

  • Pour aider votre enfant à se passer de roulettes, restez à ses côtés lorsqu’il est installé sur son vélo.
  • Poussez-le légèrement en tenant sa selle et en gardant une main dans son dos pour lui signifier votre présence.
  • Pour cet exercice, préférez un espace tranquille comme un parc, une aire de jeux ou un sol bien damé.
  • Exit les trottoirs et les pistes cyclables encombrés et stressants pour un tout-petit.

 

Quel plaisir de constater les progrès, en toute sécurité, de son enfant ! Sur son vélo, il gagne en autonomie et en responsabilité.