Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

De 1 à 3 ans : 5 questions sur l’assiette de votre enfant

De 1 à 3 ans, votre enfant adopte une alimentation proche de la vôtre. Il y a pourtant quelques règles à respecter pour l’aider à couvrir ses besoins nutritionnels.

Quels apports énergétiques de 1 à 3 ans ?

À cet âge, les besoins énergétiques journaliers d’un enfant équivalent à 100 kcal/kg de poids. Les lipides (huile, beurre, matières grasses) représentent 35 % de l’apport énergétique global. Pour les protéines (œuf, viande, poisson), les pédiatres recommandent 20 g/jour de 1 à 2 ans, 30 g/jour de 2 à 3 ans. Les glucides doivent représenter 50 à 55 % de l’apport total.

 

À partir de quand peut-il manger de tout ?

À condition que votre enfant ne présente pas de risques d’allergies spécifiques (lactose, œufs, arachide…), il pourra manger de tout à partir de 18-24 mois. L’essentiel étant de lui proposer des repas équilibrés ! Chaque jour, c’est : 5 fruits et légumes, des produits céréaliers, des produits laitiers, des féculents, de la viande ou du poisson ou des œufs. Optez pour des viandes maigres, plus faciles à digérer, et servez du poisson 2 fois par semaine. Les protéines sont, de préférence, servies à l’heure du déjeuner. Dans tous les cas, variez les textures en fonction du goût de votre petit gourmet et de ses capacités de mastication : lisse, mixée, hachée ou en petits morceaux.

 

Doit-il manger seul ou en famille ?

Si vos horaires le permettent, prenez vos repas en famille. Observer ses parents en train de manger permet à votre enfant d’adopter votre gestuelle pour boire ou se servir de ses couverts. Constater que vous mangez (à peu près) la même chose le rassure et stimule sa curiosité culinaire. Veillez, en revanche, à ce que sa portion ne dépasse pas le quart de la vôtre et adaptez l’assaisonnement et la texture à ses besoins.

 

Assaisonner ses petits plats, c’est permis ou pas ?

Entre 1 et 3 ans, il est important d’éduquer le goût de votre enfant ! Comment ? En évitant de l’habituer aux plats trop sucrés ou trop salés. L’ajout de sucre ou de sel doit rester exceptionnel ! Tout comme les grignotages de bonbons ou gâteaux. Côté matières grasses, préférez l’utilisation d’une huile végétale comme l’huile de colza, de noix ou d’olive pour relever ses plats, ou de beurre en petite quantité : ajoutez l’équivalent d’une cuillerée à café dans ses petits plats. Enfin, si votre enfant se nourrit occasionnellement de petits pots, sachez, pour repère, qu’ils sont 5 fois moins salés que les plats faits maison et parfaitement adaptés à ses besoins.

 

Le biberon, on arrête quand ?

Jusqu’à 3 ans, les pédiatres recommandent au jeune enfant de boire, au minimum, 500 ml de lait infantile par jour. Enrichi en fer, en acides gras essentiels, en vitamines et ajusté en protéines, le lait infantile est plus adapté aux besoins des petits que le lait de vache. Si votre enfant boude son biberon en grandissant, vous pouvez combler ses besoins en calcium en mettant davantage de fromages et de laitages au menu !