Tout savoir sur les vins du Sud-Ouest

Les vignobles du Sud-Ouest, d’Occitanie à la Nouvelle-Aquitaine, ont acquis une réputation internationale. Cela provient de leurs diversités issues de terroirs différents, bercés par un climat de type océanique qui offre des automnes ensoleillés. De quoi produire des vins rouges uniques et épicés ou des vins blancs secs et fruités qui ravissent le palais. Petit tour d’horizon de ces vignobles aussi originaux qu’ancestraux.

Une région entre AOP et IGP

  • Les vignobles du Sud-Ouest représentent la quatrième région viticole française. Ils regroupent 13 départements, 47 000 hectares et 42 dénominations d’origine : 29 AOP et 13 IGP, au cahier des charges strict.
  • Toulouse en est la capitale et différents sols parsèment la région, permettant à chaque vignoble de se distinguer. On passe de plateaux calcaires aux roches sédimentaires des Pyrénées, de sables et galets à des terres gorgées d’alluvions.
  • Tous ces vignobles bénéficient d’un même climat océanique, avec un été indien idéal pour la bonne maturation du raisin.

 

Des terroirs historiques

  • Malgré leurs 300 variétés de cépages, les vignobles du Sud-Ouest ont longtemps été dans l’ombre du rayonnement des vins bordelais.
  • Ils ont connu quelques percées au Moyen-Age, grâce au pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle.
  • Il faudra attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale pour qu’ils bénéficient de leur reconnaissance actuelle et collectionnent les appellations d’origine.

 

Des vins rouges de caractère

  • Cahors, Irouléguy, Madiran, Cabernet-franc ou Sauvignon ou encore Merlot sont quelques-uns des grands noms des vins rouges du Sud-Ouest.
  • Ils doivent leur notoriété à la qualité de leurs cépages noirs (principalement des assemblages de tannats, malbecs et cabernets).
  • La richesse de leurs tannins aux arômes épicés, poivrés et forts en bouche, en font des vins de garde qui accompagnent les plats gastronomiques de la région.
  • Les AOC Côte de Duras ou Buzet, plus doux et légers, rivalisent quant à eux avec les vins bordelais.

 

Les vins blancs, entre secs et moelleux

  • Les cépages blancs représentent plus de 40 % de la production et chacun se distingue par des arômes originaux.
  • Les Gaillac vont vers des parfums floraux ou de pomme verte, comme le Mauzac, tandis que le Jurançon apporte de délicates touches de fruits exotiques ou d’acacia.
  • Le vignoble de Bergerac produit des vins plus moelleux et liquoreux, comme le Monbazillac, à la robe dorée et qui se bonifie avec les années.

 

Des rosés originaux

  • Les vins rosés bénéficient également d’assemblages forts. C’est le cas de la Cuvée des Sables Fauves composée de merlot, cabernet franc et cabernet sauvignon, aux notes de fruits rouges
  • L’Harmonie de Gascogne est composé de merlot, tannat, syrah, cabernet sauvignon et malbec.
  • Les rosés du Sud-Ouest témoignent de la richesse d’un terroir et d’un savoir-faire resté traditionnel.