Tout savoir sur la région Champagne

À la fois discret et exubérant, il est le témoin pétillant des plus grands événements : le champagne ! Un vin fascinant élaboré selon des procédés ancestraux très spécifiques : partons à la découverte des vins de Champagne.

Le champagne, ses vignobles et ses cépages

Le vignoble champenois, c’est une région viticole de 34 000 hectares répartis dans 5 départements : la Marne, l’Aube, l’Aisne, la Haute-Marne et la Seine-et-Marne.
Le vignoble se divise en 4 secteurs viticoles : la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne, la Côte des Blancs et la Côte des Bar.

  • Les sols de la Montagne de Reims sont crayeux, et le cépage dominant est le pinot noir. Les vins de ce secteur sont réputés pour leur puissance.
  • Dans la Vallée de la Marne, le cépage dominant est le pinot meunier qui fournit des champagnes souples et fruités.
  • La région de la Côte des Blancs est celle du cépage chardonnay, pour des vins très élégants particulièrement prisés.
  • Le vignoble de la Côte des Bar, dans l’Aube, donne des vins aux arômes complexes et de caractère.
  • Sur l'ensemble de la région viticole, 17 villages sont classés « grand cru » et 42 villages « premier cru ».

 

Une appellation, plusieurs sortes de champagne

Le champagne est strictement protégé par une appellation d'origine contrôlée depuis 1927.

  • Il en existe différents types, le plus fréquent étant le champagne non-millésimé, aussi parfois appelé le « sans-année ». Il résulte en effet d’un assemblage qui permet d’assurer une continuité dans la production d'une maison.
  • À l'inverse, le champagne millésimé est exclusivement composé des vins d'une même récolte.
  • Le champagne blanc de blanc désigne le vin issu du cépage chardonnay, le seul cépage de raisins blancs. En effet, les raisins des pinots noir et meunier sont noirs, et les champagnes qui en sont issus ne peuvent bénéficier de cette appellation.
  • On trouve enfin le champagne rosé, souvent millésimé et prisé par les connaisseurs, et les cuvées spéciales, millésimées ou non.

 

La production du champagne

Une grande technicité et beaucoup de savoir-faire… Et pour les consommateurs, du bonheur à déguster !  

  • Cépages, rendement, degré d’alcool, méthode, temps de conservation : l’élaboration du champagne répond à un cahier des charges très strict.
  • De la forme de la bouteille au bouchage en passant par le sucre et les levures, tous les aspects sont aujourd’hui soigneusement contrôlés.
  • Dans les verres et les coupes, on a alors le plaisir d’observer les dizaines de trains de bulles et la collerette, superposition de bulles à la surface : une effervescence délicate qui caractérise les vins de Champagne.