Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

Quel pinceau pour quelle utilisation ? Mode d’emploi

Le maquillage, c’est tout art ! Chaque produit de beauté demande une application précise, mais aussi un pinceau particulier. Il en existe d’ailleurs des dizaines. Mais alors, comment s’y retrouver ? Pas de panique, on vous vient en aide.

Nous avons dans nos placards de salle de bain, la panoplie parfaite de la beautista confirmée. Fond de teint, anti-cernes, poudre, illuminateur, blush, et même des dizaines de palettes d’ombres à paupières. Mais les appliquez-vous correctement ? A chaque produit, son pinceau… et il n’est pas question de se tromper sous peine de rater sa mise en beauté !

1. Les pinceaux pour le teint

Le fond de teint

Le fond de teint est la base de notre mise en beauté. Pour la réussir au mieux, on oublie donc l’application avec nos doigts. Premièrement pour une question d’hygiène, mais aussi car cela ne donne pas un très joli rendu. Pour ceci, on se pare alors d’un pinceau spécial « fond de teint ». Il en existe plusieurs. Plat ou rond, c’est à vous de voir celui qui vous convient le mieux. Dans tous les cas, ils promettent chacun une application harmonieuse et lisse.

L’anti-cernes

Vient ensuite l’étape de l’anti-cernes. Un produit clé qu’il est important d’appliquer avec justesse pour que le résultat soit naturel, mais surtout réussi. On se munie alors d’un beauty blender ou d’un pinceau correcteur. Fin et plat, il permet d’appliquer correctement et avec précision la matière.

La poudre

La poudre est primordiale si l’on désire faire tenir son maquillage durant toute une journée. Elle vient matifier le teint, mais surtout, fixer le fond de teint et l’anti-cernes. Pour se faire, on oublie la petite houppette plate vendue souvent avec la poudre. On se tourne plutôt vers un large pinceau touffu et dense qui ne surchargera pas notre minois.

Le blush

L’anti-cernes éveille déjà notre regard pour nous débarrasser d’un teint fatigué, mais le blush est tout aussi important. Rehaussant les pommettes, il apporte aussi une certaine touche d’éclat au visage. Pour l’appliquer de façon parfaite, on s’empare d’un pinceau spécial, portant le nom de kabuki. Un accessoire au manche court et à la houppe arrondie que l’on a toutes. Il existe également un autre pinceau spécial blush. Avec son manche plus long et sa forme biseauté, celui-ci permet davantage de précision.

L’highlighter

Grosse tendance depuis plusieurs, l’highlighter (appelé aussi illuminateur) est devenu un indispensable de notre trousse à maquillage. Existant en stick, en crème, nous le trouvons également sous forme de poudre. Si vous disposez de cette version, sachez qu’il existe des pinceaux spéciaux pour l’application de cet illuminateur. A savoir un pinceau éventail très fin et largement évasé qui vient apposer avec légèreté la matière de l’highlighter.

2. Les pinceaux pour les yeux

Les ombres à paupières et l’eye-liner

Le maquillage de nos yeux nous demande beaucoup de travail, mais surtout beaucoup de minutie. Alors à chaque partie de l’œil, son pinceau. Le pinceau ombreur, plat et large, permettra d’appliquer l’ombre sur la partie mobile de la paupière. Pour assombrir le creux de la paupière mobile, on se tourne vers un second pinceau à poils plus longs et arrondis. Il fera également double emploi pour l’estompage du résultat. Enfin, pour l’application d’un fard à paupières au ras des cils, ou encore d’un eye-liner en crème, on utilise un pinceau biseauté à poils courts.

Les sourcils

Nos sourcils sont une partie à ne pas négliger lorsque l’on se maquille. Les redessiner permet de d’agrandir le regard et d’harmoniser notre mise en beauté. Si aujourd’hui la plupart des femmes préfèrent utiliser pour ceci un crayon, elles utilisent toutes un accessoire pour les brosser : le goupillon ! L’ultime outil pour des sourcils plus que parfaits.