Cuisine : Bien s'organiser à Noël

Pendant les fêtes, avoir le sens de l’organisation évite que les préparatifs du repas ne tournent à la corvée ! Voici quelques astuces.

Au menu, qu’est-ce qu’on mange ?

Songer au menu le plus tôt possible, en privilégiant les plats pouvant se préparer la veille. Et puisqu’il vaut mieux s’entraîner à l’avance, plutôt que de se lancer dans une nouvelle recette le jour même, pourquoi ne pas profiter des dimanches de l’Avent pour faire quelques expériences culinaires ?

 

Commander, c’est parfois plus sage !

Pour ne pas se retrouver pris au dépourvu et en pénurie d’ingrédients, il est bien pratique de passer ses commandes à l’avance, aux rayons spécialisés des supermarchés. Il ne restera plus, l’avant-veille, qu’à passer prendre dinde et foie gras au rayon boucherie, fruits de mer à la poissonnerie, et la fameuse bûche à la pâtisserie.

 

Faire ses courses

La semaine précédente, faites tous les achats possibles en supermarché pour éviter la cohue : petits fours, garnitures de légumes et bûche glacée au rayon surgelés ; alcools, eaux et boissons diverses ; nappe en papier et décorations de table... De même pour les vins et les champagnes au rayon cave. L’avant-veille, achetez les fromages, les fruits et les légumes frais dans votre magasin. Quant à l’achat des huîtres, on peut les servir entre 3 à 9 jours après l’emballage, à condition de bien les conserver à plat entre 5 et 15 °C à la cave ou dans le bac du réfrigérateur. Il ne manque plus que la baguette au rayon boulangerie !

 

Aux fourneaux dès la veille !

  • Certains plats seront d’autant plus délicieux s’ils sont préparés la veille du repas de Noël. Un foie gras maison se réserve au moins vingt-quatre heures à l’avance au réfrigérateur, de même qu’un saumon mariné, un homard que vous servirez froid. Pareil pour le gâteau fait maison. Un ragoût de viande terminera sa cuisson en réchauffant le plat le jour même.
  • À cuisiner par contre le jour même : la dinde farcie au four. Elle nécessite dix-huit minutes de cuisson pour 500 g à 180 °C (th. 6). Un chapon de 3,5 kg pour huit personnes pas moins de trois heures de cuisson. Et surtout, n’ouvrez les huîtres fraîches qu’au dernier moment, soit maximum une heure avant dégustation !

 

Dresser la table

À moins de disposer d’un grand service d’assiettes en porcelaine, composez une table en harmonisant les couleurs. Assortissez aussi nappe et serviettes. Des couverts en argent retrouvent leur éclat s’ils sont plongés trente minutes dans l’eau bouillante. Préférez une décoration légère pour ne pas surcharger la table : quelques bougies et brindilles de sapin, des bâtons de cannelle en guise de porte-couteau... et le tour est joué, on est fin prêts à festoyer !