En route pour le pays bourguignon

Prenez les chemins de traverse et direction la Bourgogne ! Offrez-vous une belle échappée dans cette région connue pour ses richesses patrimoniales et naturelles, son art de vivre et sa gastronomie.

La vie de château

Les châteaux d’Ancy-le-Franc, de Talmay, de Fourolles, de Pommard, de Sully et les quatorze autres répertoriés jalonnent le territoire bourguignon et abritent des vignobles aux noms évocateurs de grands crus. De la côte de Beaune au Mâconnais, en passant par la côte de Nuits, la côte châlonnaise ou encore la Basse-Bourgogne, on ne compte pas moins de cent appellations mondialement reconnues. Laissez-vous tenter par la dégustation de quelques vins d’exception : Chablis, Gevrey-Chambertin, Chambolle-Musigny, Meursault, Rully, et le mythique Romanée-Conti…

La Bourgogne en pente douce

Véritable havre de paix, le canal de Bourgogne relie le bassin de la Seine à celui du Rhône. Louez un bateau le temps d’un week-end et remontez une partie de cette immense artère. Les eaux regorgent de truites, de brochets, de sandres, d’anguilles et de perches. Et ne passez pas à côté de la pochouse, spécialité à base de vin blanc et de poissons d’eau douce, plat traditionnel incontournable !

Le pays des bêtes à cornes

La Bourgogne est la terre de la race charolaise. Si l’on reconnaît immédiatement l’espèce bovine à sa robe claire, il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui l’appellation qualifie également la chèvre et l’agneau ! La charolaise doit la tendreté de sa viande à la qualité d’élevage : de l’espace, de la verdure et pas de stress. Autre bête à cornes bien connue en Bourgogne : l’escargot ! Reconnaissables par leur coquille fauve et striée de bandes noires ainsi que par leur taille, les escargots de Bourgogne s’invitent depuis le début du xixe siècle sur toutes les tables de France. Prenez la route de Vernot, près de Dijon, pour visiter des fermes à escargots, et cédez à la tentation de la cassolette d’escargots au beurre d’ail et persil. Un régal !

Une cuisine épicée

La petite graine de sénevé, connue sous le nom de graine de moutarde, est le condiment incontournable pour relever toute sorte de plat. En Bourgogne, on aime à raconter que son nom viendrait de la devise de Philippe II de Bourgogne, dit « Philippe le Hardi » : « Moult me tarde ! » La fameuse moutarde de Dijon doit ses lettres de noblesse au fait d’introduire dans la fabrication du verjus (jus de raisin). Et si vous traînez toujours vos becs sucrés du côté de Dijon, vous y goûterez son autre spécialité : le pain d’épice. Fabriqué à base de farine de froment, de miel et d’épices, il remplace savoureusement le pain traditionnel qui accompagne la dégustation de chèvre ou de foie gras !

Une pause abbatiale

Les abbayes de Fontenay, de Cîteaux et de Cluny offrent à la Bourgogne un rayonnement culturel international. Pour le touriste en quête de plaisirs gustatifs, elles donnent aussi la possibilité de savourer de délicieux fromages comme l’Époisses, la Pierre-qui-vire ou encore le Trappiste de Cîteaux, fabriqué dans la célèbre abbaye éponyme.

Des étoiles plein les… papilles

Ce n’est pas un hasard si dès 2019, la Cité internationale de la gastronomie et du vin ouvrira ses portes à Dijon. À l’image de Bernard Loiseau, le plus connu d’entre eux, plusieurs grands chefs ont installé leurs cuisines en Bourgogne. Chagny, Saulieu, Dijon, Beaune, Levernois, La Bussière-sur-Ouche, Puligny-Montrachet… Arrêtez-vous dans les villes et villages bourguignons, poussez la porte des auberges et… savourez !