Culture, amitié et gastronomie

Élue capitale européenne culturelle en 2016, San Sebastian – Donostia en basque – porte haut ses valeurs. Plus de 400 manifestations culturelles, pas moins de 300 restaurants : autant de raisons d’adhérer à cet art de vivre tourné vers l’échange, les plaisirs et le partage…

C’est une habitude, une tradition même ! Après le travail, les habitants se dirigent vers les ruelles de la vieille ville. Ici, pas besoin de se donner rendez-vous. On sait que tous les jours de l’année, on rencontrera quelqu’un que l’on connaît dans un des bars à pintxos, les tapas basques. Les cuadrillas (groupes d’amis) ont leurs habitudes et la fidélité n’est pas un vain mot. Les pintxos se consomment debout, accompagnés d’un vin blanc de Getaria. Pour régler, il suffit de compter le nombre de piques en bois. La tournée des bars permet de déguster, selon l’inspiration des chefs, des olives farcies, des anchois en saumure, du foie à la plancha… La compétition entre les bars alimente la créativité. Cette année, le bar Zeruko a reçu le Pintxo d’or avec son « cannelloni de pintxos au foie gras et aux champignons et son croustillant coloré d’or et de bronze » !

 

Des sociétés gastronomiques aux chefs étoilés

Une centaine de sociedades gastronomicas offrent la possibilité de savourer de délicieux repas dans un esprit convivial et chaleureux. Ces sociétés, longtemps exclusivement masculines, permettent aujourd’hui aux femmes de prendre place au sein des cuisines. C’est ce goût du partage et de la recherche culinaire qui a permis à Donastia d’être reconnue. Elle détient le record européen du nombre de restaurants étoilés au mètre carré ! Cette année, les chefs locaux s’associent à d’autres cuisiniers européens. Les habitants pourront savourer ces plats lors des shows cookings.

 

Du marché au laboratoire

À l’instar des grands peintres présentés lors de l’exposition « Traité de paix » au San Telmo Museoa, à l’instar des grands réalisateurs sélectionnés pour le Festival international de San Sebastian, à l’instar de tous les artistes scéniques présents cette année, les chefs cuisiniers rivalisent d’imagination et de création. La cuisine basque utilise des produits provenant aussi bien de la mer Cantabrique, que des vergers, des potagers et des pâturages. Le restaurant Arzak est un exemple remarquable de cette cuisine traditionnelle en constante évolution. Élue meilleure chef du monde en 2012, Elena Arzak croit « en l’immense créativité de l’être humain ». Le lieu propose des plats à la carte, mais respectez plutôt la coutume en choisissant le Grand Menu avec hors-d’œuvre, plat et dessert. Vous y dégusterez le « pigeon aux copeaux de guitare », l’« œuf rouge spatial », la « lune carrée » : autant d’invitations à savourer l’excellence dans cette ville riche et fascinante.