Protégeons la biodiversité

28 mai 2015

C'est quoi le bio ?

C'est quoi le bio ?

Aujourd’hui nous entendons souvent parler de « produits Bio », « d’agriculture biologique » ou de « produits transformés bio »… Mais savez-vous réellement ce que cela signifie ? Carrefour vous aide à mieux comprendre les principes qui garantissent une production respectueuse de l’environnement.

L’agriculture biologique est un mode de production qui respecte l’environnement en suivant les principes de nutrition naturelle des sols, de diversification de la faune et la flore et de respect du cycle des saisons.

Des animaux aux produits bio

Les animaux sont élevés selon les principes de l'agriculture biologique, dans le respect du bien être animal et des cycles naturels.

Le bien être animal est au cœur des préoccupations de l’éleveur. Aucune maltraitance n’est pratiquée sur les animaux. Le gavage est interdit en agriculture biologique c’est pourquoi vous ne trouvez pas de foie gras bio.

Les races élevées sont choisies en fonction de leur capacité d’adaptation à l’environnement et aux conditions climatiques. L’agriculture biologique favorise la biodiversité en privilégiant les races et les souches rustiques. Ainsi les races Charolaise et Limousine sont préférées respectivement en Bourgogne et dans le Limousin pour la production de viande, et la race Holstein pour la production de lait.

La prévention des maladies par des thérapies naturelles : phytothérapie, homéopathie... est largement répandue tandis que les traitements antibiotiques ne sont utilisés qu’en dernier recours.

Une grande majorité des produits alimentaires que nous consommons sont des produits transformés. Ils contiennent obligatoirement au moins 95% d’ingrédients agricoles issus de l’agriculture biologique (hors eau et sel). Les 5% appartiennent à une liste d’ingrédients n’existant pas, ou pas en quantités suffisantes, dans l’agriculture bio ex : le poivre d’Amérique, les framboises séchées...

Des ingrédients aux produits transformés bio

L’objectif de la transformation en bio est de préserver les qualités naturelles des produits bruts :


  • les arômes sont exclusivement naturels,
  • les ingrédients non raffinés sont privilégiés (exemple : le sucre de canne blond, roux ou complet, la farine semi-complète ou complète....),
  • seulement 47 additifs sont autorisés contre 300 en conventionnel (exemple : 3 colorants sont autorisés et dans un usage très restreint en bio contre 46 en conventionnel),
  • on préfère utiliser du sucre au sirop de glucose fructose,
  • il n’y a pas d’enrichissement en vitamines ou minéraux,
  • l’utilisation d’huile et matières grasses hydrogénées est interdite ainsi que l’utilisation d’OGM,
  • on favorise des procédés mécaniques ou physiques aux procédés chimiques (exemple : l’extraction des huiles d’olives se fait uniquement par pression mécanique, sans adjonction de solvants artificiels).


Les cosmétiques certifiés bio

Aujourd'hui, il n'existe pas de chapitre sur les règles de transformation en cosmétiques dans la réglementation du mode de production biologique.

La réglementation actuelle du mode de production biologique couvre les produits agricoles bruts ou transformés destinés à l'alimentation humaine et animale... mais ne définit pas les règles de transformation en cosmétiques.

En attendant une réglementation publique, les cosmétiques biologiques font actuellement l'objet de cahiers des charges privés. Carrefour a choisi de faire certifier ses produits par Ecocert.

Ecocert a été le tout premier organisme de certification à développer un référentiel pour les « Cosmétiques écologiques et biologiques ». Déposé en 2003, le cahier des charges a été élaboré en concertation avec tous les acteurs de la filière : experts, fournisseurs, fabricants, distributeurs, consommateurs et organismes de développement.

Pour en savoir  plus sur le bio, rendez-vous sur : www.carrefour.fr/marques/carrefour-bio