Les bonnes associations de plantes au jardin

L’entraide, c’est aussi au jardin, entre les plantes. Certaines partagent la nourriture et d’autres luttent ensemble contre les mêmes maladies. Au potager comme au jardin d’ornement, ne manquez pas de vous servir de ces interactions positives pour vous faciliter le travail.

Les plantes qui se nourrissent mutuellement

Chez les Amérindiens, on connaissait déjà le principe des cultures associées qui optimisaient la place et la nourriture du sol. Aux plantes gourmandes comme le maïs, on associait le haricot grimpant, dont les racines savent fixer l’azote de l’air pour le transformer en engrais dans le sol. Cette association peut se reproduire avec toutes les plantes de la famille du haricot, comme le pois et les fèves, et d’autres plantes à forts besoins comme la pomme de terre ou les choux.

 

Les plantes qui se font du bien

Les jardiniers anciens l’avaient observé, la science l’a confirmé : certaines cultures se portent mieux si d’autres plantes bien choisies croissent à proximité. Le poireau et les fraises, les tomates et les carottes, le persil, le céleri et les asperges ou encore les betteraves et les choux-raves forment chacun d’excellents tandems. D’autres plantes bénéficient à toutes les autres, sauf celles de leur propre famille botanique. Le lin, la moutarde et le trèfle incarnat sont de bons compagnons pour les légumes.

 

Les plantes aromatiques au service des autres

Parce qu’elles contiennent des huiles essentielles capables de passer chez leurs voisines, les herbes aromatiques contribuent à protéger celles-ci. Favorisez ainsi de bonnes associations : plantez de l’ail au pied des rosiers, installez de la sauge au pied des pommiers palissés, mettez du thym entre les bulbes à fleur de printemps, intercalez de la menthe entre les choux…

 

Façon camouflage

En plantant à proximité des plantes aux ennemis différents, vous camouflerez les unes avec les autres. Entre les choux, plantez des blettes et entre les hostas, plantez de la consoude. Les ennemis de l’un essaieront de s’attaquer, en pure perte, à l’autre, et les éventuels dégâts seront moins importants.

 

Attention, mauvaises compagnes !

Il existe aussi des associations à éviter car elles sont défavorables à l’un des deux membres du tandem. Ne commettez pas d’erreur.

Les plantes aromatiques vivaces, comme l’origan, le romarin, le thym, etc. saturent le sol avec des composés défavorables à la croissance des plantes fragiles. Les arbres et les arbustes s’en moquent. Mais ne semez pas de petits légumes à proximité car ils pousseraient mal.

Enfin, pour une raison encore mal comprise, certaines associations de légumes doivent être évitées. C’est le cas des tomates et des oignons (et des poireaux), et des plantes de la famille de la tomate (dont le poivron, l’aubergine et les piments) avec les plantes de la famille du haricot.

 

Catalogue Jardin

La nouvelle collection à prix minis !

Romantique, naturel, urbain ou bien coloré… Chacun son style, chacun son jardin ! Vous allez trouver votre bonheur dans notre catalogue.