Votre bébé mange avec les doigts ? Laissez-le faire !

La découverte de la nourriture est passionnante pour votre enfant. Avec ses doigts, il appréhende les textures des aliments et choisit ceux qu’il porte à la bouche. Une étape importante pour bien grandir.

Manger avec les doigts, c’est bon pour bébé

Les sens de votre tout-petit, comme le toucher, sont en plein développement. Surtout au moment des repas. C’est normal :

  • Les ingrédients ont des formes et des couleurs qui stimulent sa curiosité
  • Les textures des aliments l’amusent
  • En prenant la nourriture à pleines mains, il développe son autonomie

En mangeant seul, il se détache de ses parents. Et il est fier de porter, tout seul comme un grand, des fruits et des légumes ou bien un morceau de fromage à la bouche. En plus, selon une étude anglaise, les petits qui mangent avec leurs doigts auraient une alimentation plus équilibrée (en grandissant) que ceux nourris à la petite cuillère au moment de la diversification alimentaire.

 

S’organiser pour laisser son bébé manger avec les doigts

Voici quelques parades pour épargner les murs et les sols de votre maison :

  • Avant les repas, n’oubliez jamais le bavoir (le plus large possible)
  • Si besoin, couvrez votre bébé d’un petit tablier (de peinture) ou d’un large tee-shirt (d’adulte) pour protéger ses vêtements
  • Au sol, prévoyez une bâche ou un sac plastique pour éviter de passer la serpillière à chaque repas
  • Pratiques : les assiettes à ventouse pour limiter les vols planés

 

Apprenez à votre enfant à se servir d’une cuillère

C’est, en général, entre 18 et 24 mois que votre fin gourmet commence à utiliser une cuillère. Mais cette étape, qui demande concentration et coordination, est parfois délicate. Pour l’aider :

  • proposez-lui systématiquement une cuillère à chaque repas
  • coupez la poire en deux : on mange la purée à la cuillère et les petits morceaux de fromage avec les doigts
  • chacun sa cuillère pour favoriser son apprentissage et lui montrer l’exemple
  • encouragez votre petit à chaque « trajet » assiette-bouche réussi
  • et s’il n’y arrive pas tout seul ? Lâchez du leste. Vous reprendrez les essais dans quelques jours

En attendant, profitez de ces moments un peu « brouillons ». Vous vous les remémorerez (avec amusement) plus tard, lorsque votre petit bout sera devenu un pro des bonnes manières.