Rayons
Toggle Search

Votre magasin préféré

Tous les rayons

10 astuces pour apporter de la couleur au jardin

Comment donner un air plus attrayant au jardin ? En lui donnant plus de couleurs, l’œil humain étant plus attiré par les contrastes que par l’uniformité. L’usage de la couleur est souvent délicat au jardin. Avec quelques règles, vous y parviendrez sans difficulté.

Tenez compte de l’exposition

Avant de choisir une ou plusieurs couleurs, étudiez bien la façon dont votre jardin est exposé au soleil ou, au contraire, plongé dans l’ombre. Dans les parties lumineuses, envisagez les couleurs fortes, vives et claires. Réservez les teintes pastel pour les endroits recevant moins de 3 heures de soleil chaque jour (en été).

 

Intégrez les matériaux

Impossible de songer à la couleur des végétaux sans prendre en compte celle du bâti. La brique, l’ardoise et le carrelage ont des couleurs contre lesquelles il ne sera pas possible d’aller. Servez-vous-en pour composer un camaïeu ou au contraire rechercher un contraste.

 

Pensez aussi aux feuillages

La couleur ne s’apporte pas que par les fleurs, mais aussi par les feuillages. Les paysagistes diraient même que c’est surtout sur ceux-ci que l’on doit compter pour la couleur. Les feuillages durent plus que les fleurs.

 

Procédez par petites touches

On ne commence pas par jouer de la musique dans un orchestre. Pour la couleur et le jardin, c’est pareil. Travaillez sur une petite partie seulement, ou avec une seule couleur, avant d’étendre vos essais.

 

Variez les formes

La richesse visuelle d’un massif est due non seulement à l’intensité de la couleur, mais aussi de la forme sous laquelle elle se manifeste. Il faut donc varier la forme des fleurs. Par exemple, ne placez pas uniquement des fleurs d’une seule taille. Pour une même couleur, employez des variétés aux fleurs très petites et d’autres plus grosses.

 

Servez-vous du cercle chromatique

C’est une bonne base pour définir les harmonies de couleurs et les contrastes. Vous ne risquez pas de commettre d’erreur en associant deux couleurs opposées comme le violet et l’orange ou deux teintes voisines, comme le mauve et le rose. Souvenez-vous aussi que les couleurs les plus fortes doivent être utilisées en proportion moindre que les couleurs douces.

 

Associez trois couleurs

Si on pense souvent à mêler deux couleurs, rien n’empêche d’en mettre une de plus, même si cela est, bien sûr, plus délicat. Pour réussir l’effet, mêlez deux couleurs assez proches sur le cercle chromatique, comme un rouge sombre et une teinte violet pâle. Ajoutez une couleur complémentaire, le jaune pâle dans l’exemple précédent.

 

Pensez aux conifères

Ces arbustes ont été un peu oubliés car ils étaient mal utilisés, en haies monotones ou en massifs ennuyeux. Pourtant, bien placé, un conifère peut devenir une vraie pièce maîtresse dans un massif. Les conifères sont beaux toute l’année et peuvent arborer de très vives couleurs, souvent dorées. Certains changent de couleur en hiver, comme le thuya Rheingold ou le cryptoméria Elegans.

 

Misez sur l’effet de répétition

Une erreur classique consiste à amener un spot de couleur vive dans un massif pour le ranimer. L’effet est rarement efficace. Mieux vaut l’enrichir avec des couleurs plus douces, et en placer davantage dans le massif. La répétition d’une plante est très efficace pour relever une scène.

 

Accordez l’espace et la couleur

En fonction de la couleur d’un massif, il paraîtra plus proche ou plus lointain. Les couleurs douces et pâles ont tendance à agrandir l’espace car elles permettent à l’œil de regarder derrière. Les couleurs vives et sombres, elles, arrêtent le regard et font paraître l’espace plus petit. Utile dans les grands jardins… ou les très petits !

 

Catalogue Jardin

La nouvelle collection à prix minis !

Romantique, naturel, urbain ou bien coloré… Chacun son style, chacun son jardin ! Vous allez trouver votre bonheur dans notre catalogue.