Comment aider un nourrisson à faire ses nuits ?

Dans les premières semaines, un nourrisson ne fait pas la différence entre le jour et la nuit. Il peut se réveiller 8 à 10 fois jusqu’à ses 3 mois. Nos conseils pour passer le cap en toute sérénité.

Nouveau-né : un rythme spécifique

  • Un nouveau-né peut dormir jusqu’à 20 heures par jour sans distinguer la journée de la nuit.
  • Son sommeil est ponctué de phases d’éveil motivées par la sensation de faim.
  • Il faut compter en moyenne 8 tétées par 24 heures, soit une tétée toutes les 3 heures.
  • Avant ses 3 mois, un tout-petit ne fait généralement pas ses nuits. Son rythme circadien (éveil/sommeil) n’est pas acquis.
  • Inutile de l’empêcher de faire de longues siestes durant la journée. C’est plutôt en satisfaisant son besoin de sommeil à la demande que vous l’aiderez à se réguler.

 

Repères temporels : mode d’emploi

  • Vers 3 mois, un enfant peut « physiologiquement » faire ses nuits.
  • À ce stade, il peut dormir 10 heures la nuit et 6 heures la journée au cours de ses siestes.
  • Pour que votre bébé comprenne bien qu’il existe une différence entre le jour et la nuit, misez sur ses siestes. Comment ? En laissant les volets de sa chambre ouverts, par exemple, et en ne vous empêchant pas de faire du bruit dans la maison à ce moment.
  • La nuit, en revanche, fermez les stores et faites le calme dans le logement.
  • Au fil des semaines, espacez les tétées et donnez-lui ses repas à intervalles réguliers. Idem pour les activités et le rythme de la journée qui doit être bien routinier. L’enfant acquiert ainsi une sécurité affective.
  • À 4 mois, il peut dormir 6 à 8 heures d’affilée sans manger.

 

Préparez votre bébé au coucher

  • Inutile de trop stimuler votre tout-petit en fin de journée.
  • Soyez attentifs aux signes de fatigue : lorsqu’un enfant bâille, se frotte les yeux ou pleure, cela indique que l’heure du coucher est imminente.
  • Très tôt, mettez en place un rituel : chanson douce, histoire, câlin… et laissez une veilleuse dans sa chambre pour l’apaiser.

Difficile de généraliser avec un nouveau-né. Certains font leurs nuits dès les premières semaines et, pour d’autres, c’est plus compliqué. Essayez de récupérer un peu de repos au cours de ses siestes et sachez, évidemment, que cela ne va pas durer.